Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 06:35

img781Avec nos blouses sombres et leur manque d'élégance, nous gagnions le surnom de "marchand d'huile", référence au commerçant qui passait dans le village avec sa camionnette et sa blouse pleine de bougnettes (tâches) d'huile. Mais même sans cela,  la discrimination sociale sautait aux yeux! Les belles blouses appartenaient au beau linge (le sens des mots quand même) : les bourgeois et les espèces de pelures rafistolées aux enfants de celles qui lavaient le linge des dit bourgeois. La boucle était bouclée. Mais même si la blouse avait été irréprochable, des dizaines d'indices  t'aidaient à savoir à qui tu avais à faire: La coupe de cheveux, version bol ou taille haie, les chaussettes (a cette époque, été comme hivers, c'était le règne des pantalons courts.) en laine tricotées par nos mamans, avec des élastiques qui te garrottaient la circulation sanguine,  ou qui trop lâches te transformaient les guibolles en tire bouchons, et enfin les chaussures, des godillots qui te lestaient bien en cas de coup de Mistral. Sans compter la cape, la pèlerine épaisse et lourde comme un char russe mouillé. Y avait  pas photo, mais on s'en caguait! La pauvreté n'est pas la misère et ne nous empêchait pas d'être fiers de notre condition. Nous n'avions pas besoins de jouets onéreux, avec un bout de ficelle on fabriquait un arc, avec des roseaux des flèches et des épées, un vieux couvercle de poubelle nous servait de bouclier, et fallait pas s'amuser à se mettre en travers de notre chemin. Le monde nous appartenait. Nos blouses grises  festonnées d' accros et de pétas, flottaient comme des étendards flamboyants dans le vent de l'histoire..

Allez Marcel, mets moi un coup de Marseillaise..   

                                                                                     Fin

Partager cet article

Repost 0
Published by KARAK - dans dessin
commenter cet article

commentaires

Annie Laute 12/06/2014 23:23


Cela faisait longtemps que je n'étais pas passé te voir. Bon, ben passe de bonnes vacances !

kinou31-36:0056: 04/06/2014 14:48


Pour moi, c'est au collège que les différences sont apparues. Fringues à la mode...ou pas. Je portais des survêts car pour le même prix, on avait la veste et le pantalon.

Le Mousquetaire des Mots 31/05/2014 13:25


Où est passé mon commentaire ?

Le Mousquetaire des Mots 31/05/2014 13:24


Pas mal du tout ton second épisode à propos de la blouse. Tu lui restitues toute sa noblesse dans ce qu'elle était portée par tout le monde et peu importait, au fond, la classe
sociale. Si j'use du terme nobelsse, c'est à cause de ce que tu écris. Il vaut mieux en effet être fier d'être ce qu' l'on est que de péter plus haut que le trou de son cul. Après tout, on a le
droit d'être ce que nous sommes et, devant l'Eternel, nous sommes tous égaux. Ca compense la différence odieuse qui régit notre société qui reste clanique malgré la trilogie,
"liberté, égalité, fraternité".

Qui C'est Celui-La ?

  • : Le blog de KARAK
  • Le blog de KARAK
  • : Dessins d'actu, de presse, d' humour .. Chroniques lunaires.. Dieu à temps perdu
  • Contact

BIENVENUE ICI ET MAINTENANT

 

img332

Ici, tout est gratuit. Tu peux te servir des dessins, des textes pour illustrer ton blog, ton tract, ton fanzine, ta chambre à coucher, tes chiottes... Tu peux aussi aller sur mon second blog, best of de mes dessins: 

   Best of karak

La contrepartie c'est de me faire un peu de pub. Bien sûr, si tu es un pro de l'édition ou si tu as de l'argent à parier sur une bourrique tu peux acheter, ça paye mes crayons... Mais l'important c'est que tu regardes et que tu t'exprimes... 

Je prècise que je ne suis pas responsable de la pub qui envahit l'écran et qui ne me rapporte rien mais me permet de tenir ce blog gratuitement..

Ma Biographie

1951-20...
(champion du monde de la bio la plus courte)

Made in Karakie

 

 

 

Couv pour Karak (1)

Le premier tome a eu un franc succès et est épuisé mais la connerie non, alors on remet ça. Voilà donc la deuxième couche qui ne sera pas en vente dans les bonnes librairies ni les mauvais supermarchés.  (60 pages couleur) Prix: 10 euros port compris Pour acheter tu me laisses un com et prépares la monnaie..

 

 

 

livre-karak.jpg


Acheter une oeuvre d'art pour 8 euros c'est possible!
La preuve, mon bouquin ! Tu m'envoies un mail avec tes coordonnées et tu le reçois chez toi,
au chaud. T
ranquille !

Tous ceux qui l'on lu ne le regrettent pas, les autres si..
Pour les sceptiques lire les com dans la rubrique
Mon bouquin

st karak copie22