Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 08:34

Acte 4/ la plus petite manif enregistrée.

Par contre une manif inattendue arrive, des pancartes des cris des slogans, les CRS font les gros yeux…Je sais je me répète mais c'est pour faire monter la tension et l'attention. Les pancartes portent d'étranges revendications "On veut garder nos maîtresses!". En fait c'est l'école primaire de Saint Génies des Mourgues (ça ne s'invente pas) qui manifeste pour conserver ses classes. Les bambins, encadrés des instits et des parents remontent la contre-allée, et là, stupeur! Les ordres crépitent dans les talkies, "glissez sur le flanc droit pour les empêcher de passer!". Même les CRS sont gênés: "On est ridicules!" C'est vrai que face à des marmots qui leur arrivent à peine au nombril, ils n'ont pas de quoi être fiers. J'interroge leur capitaine du regard, il me confie:"C'est toujours comme ça quand les civils commandent" J'ose pas lui répondre, mais d'un coup il m'apparaît moins sympathique. Heureusement que j'avais pas la vocation, il l'aurait brisée… Bon, tout se passe bien, la première leçon de manifestation se finit dans le calme et sous les flashs des appareils photos des parents d'élèves.  De notre coté on lève le camp, on enroule la banderole, mais au moment de passer sur une passerelle piétonne les flics nous arrêtent. Ce sont les locaux, bien énervés de la mobilisation des trois compagnies de CRS. Ils refusent que l'on traverse.

-Pourquoi?

-Pas de manif par là!

-On est trois, on a plié la banderole, vous craignez quoi?

-Vous ne passerez pas par là! Vous avez une banderole vous manifestez!

-On est garé à 500 mètres!

- Pas de manif!

-Mais bon sang, on manifeste pas, et puis tiens, vous n'avez qu'à nous porter la banderole si vous nous croyez pas! Ça vous dégourdira les jambes, c'est pas bon de rester debout sans bouger…

Là, ça les a un peu énervés, pourtant on les connaît on se rencontre dans les manifs, rien à faire, ils veulent nous obliger à faire un détour de plus d'un kilomètre.

  img385

  -Bon! Alors on va manifester!

A trois, ça tombe bien la banderole a trois piquets . On la déroule et  voilà comment j'ai participé à la plus petite manif de ma carrière de militant. Pendant tout le trajet la police locale nous a escortés en voiture, créant un embouteillage alors que l'on manifestait sur le trottoir. Là, on a pu voir tout les CRS sortir des camions, prêts à intervenir. Le souvenir qu'il me reste est que nous n'étions pas les plus ridicules..

 

Repost 0
Published by KARAK - dans CRS BOOGIE
commenter cet article
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 07:05

Acte 3/ Un invité de marque

On a donc mobilisé trois compagnies de CRS pour une dizaine de militants qui distribuent des tracts et essaient de causer aux élus socialistes.  Là, le dialogue est parfois tendu avec des députés  qui le prennent de haut. L'un d'entre eux, nous enverra même à la figure: "Si vous n'êtes pas content la prochaine fois votez pour la droite!" la réponse de mon pote est prémonitoire: "C'est pour l'extrême droite que les gens voterons si vous vous comportez comme ça". En plus on l'a pris en photo le garçon regarde les gros yeux qu'il nous fait.

img381.jpg

Bref, je te passe les discussions sans fin, du style "on peut pas faire autrement " et nos réponses "si vous pouvez rien faire, faites un autre métier!".. Entre midi et deux, on se fait une petite manif, avec délégation à la pref, classique.. Puis lorsqu'on revient accrocher la banderole, les CRS refusent. On tente de parlementer, en vain. D'un seul coup une voix tonitruante raisonne "Je veux pas en voir un accoudé aux barrières! Vous vous croyez où?" C'est leur chef qui rapplique et je peux te dire qu'ils sont obéissants les garçons. La voix continue "Et pour la banderole, ils peuvent l'accrocher ils ont tenu parole, je tiendrai la mienne" La vache, ça te donnerait presque envie de devenir CRS, enfin capitaine ou commandant.. Les bleus foncés font un peu la gueule, mais çà leur passera. D'autant qu'un homme se pointe, un petit homme dans un costume gris, son journal à la main, presque insignifiant. C'est Fabius. Regarde la photo si tu n'y crois pas. Et là je l'entreprend (c'est moi qui essaie de lui mettre un doigt dans le nez) mais je parle à une méduse, un ectoplasme, un fantôme.

img382.jpg

Il te regarde mais tu as l'impression qu'il ne t'entend pas qu'il ne te voit pas. Politiquement il était sur la touche et en vrai tu as l'impression qu'il sort du coma. Il partira boire son café, tout seul. Il se fera même mouiller le pantalon par l'arroseuse municipale. Tristement.  

 Par contre une manif inattendue arrive, des pancartes des cris des slogans, les CRS font les gros yeux… A suivre

 

Repost 0
Published by KARAK - dans CRS BOOGIE
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 11:11

Acte 2/ le coté clair de la farce.

On a une belle banderole où, sous la caricature de Jospin, est écrit "on recherche le candidat qui a promis de ne pas privatiser France Télécom" (tout le week-end ça m'a pris!). Mais rien où l'accrocher. Alors on va voir le commandant des CRS, on lui demande gentiment de pouvoir utiliser les barrières. Il n'est pas contre, mais nous demande en contre-partie de ne pas tenter de traverser la ligne bleue des Darvador. On rigole:

 -"Vous gardez toutes les entrées, mais par le parking souterrain on peut arriver au Corum sans vous croiser"

Et comme pour accréditer nos dires, un militant arrive derrière le mur bleu. Il déconne:

 -"Les mecs! C'est bon je les prend à revers!" Le capitaine où le commandant, enfin le gradé est forcé de nous croire. J 'en rajoute une couche

-" Vous avez vu la 7eme compagnie, et bien la tenaille c'est nous!" Panique dans l'oreillette, ça crachote, il ne rigole pas, "pourquoi on ne nous a pas parlé du parking?" mais en attendant il nous accorde le droit d'accrocher la banderole.img376.jpg

 Et là, qui je vois sur le coté? Mon biographe, le mec des RG. Je vais lui dire bonjour et je le titille:

-"Alors!  Tu me crois maintenant?"

-"Mais je t'ai toujours cru, mais ce matin, j'avais le chef sur le dos qui flippait. C'est mon collègue de la Lozère qui a exagéré."

-"Si les RG doivent faire davantage confiance aux syndicalistes qu'à leurs agents, vous êtes mal". Il rigole de bonne grâce, il me renverra l'ascenseur. Un jour de manif devant la direction, il me confie que le directeur a fait appel aux CRS pour évacuer les lieux, mais que lui a jugé qu'il n'y avait ni séquestration ni menaces sur l'ordre public..  Et je te jure que lorsque tu annonces au directeur  que les CRS ne viendront pas, malgré son appel, tu marques des points.

  Ceci dit, mes deux collègues de Lozère arrivent, je leur raconte l'histoire et là, ils s'escannent, s'espatarent enfin s'étranglent de rire. Ils m'expliquent:

Le soir du vote, à Mende (préfecture de la Lozère -11 000 habitants- ) Ils invitent le mec des RG à faire scrutateur. Ils sortent alors les bouteilles d'apéro, et un 51 ça va, mais 153 bonjour les dégâts. Mon fax arrive dans cette ambiance chaleureuse. L'agent des RG lorgne sur le message et un de mes potes a cette idée géniale d'en rajouter des tonnes.

-" Tu vas voir lundi, le boxon qu'on va mettre! Rien qu'ici deux cars sont prévus! Ça va affluer de partout! De Toulouse, de Marseille! On va te les secouer les socialos.." Comme tu es quelqu'un d'intelligent (je sais, moyennement, mais intelligent quand même! Si, si) tu as compris. L'alcool aidant, l'arnaque prend et l'autre couillon fera son rapport, la préfecture déplacera trois compagnies de CRS (J'explique pour ceux qui ont eu la flemme de lire l'épisode précédent) 

Et nous voilà tous à rigoler devant les forces de l'ordre, et ça ne sera pas la seule fois de la journée… A SUIVRE

 

 

Repost 0
Published by KARAK - dans CRS BOOGIE
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 11:07

Acte 1/ Comment mobiliser trois compagnies de CRS sans le savoir.

 

Déjà le titre de cette histoire te fait douter! Mécréant! Je te jure que ce qui suit est strictement la vérité. Raconté avec un talent fou, je te l'accorde (à nœuds) mais que du vrai, du vécu, de l'authentique. Cela se passe en 1997. Alors que France Télécom va être privatisée, Chirac a alors la bonne idée de dissoudre l'assemblée et vlan c'est le PS qui arrive au pouvoir. Jospin après avoir dit, pendant sa campagne, qu'il ne privatiserait pas les télécoms, fait l'inverse. Classique! il avait promis de prendre en compte l'avis du personnel.. Ben il va l'avoir… Mon syndicat Sud-Ptt organise alors un référendum en interne.

 img374.jpg

La boite nous a refusé de tenir le référendum dans ses murs, qu'à cela ne tienne on a fait ça dehors, nous sommes début septembre, je crois me souvenir. Bilan, localement les agents se sont déplacés massivement et se sont prononcés contre la privatisation à plus de 95%. Le soir au local on jubile parce que le lundi suivant, au Corum, le "palais des congrès" de Montpellier, tous les parlementaires PS de France se font une petite séance de chauffe avant de commencer la session parlementaire. On va aller les interpeller, dans ce sens, j'envoie un communiqué de presse et un fax à mes collègues de la région, on n' est jamais trop dans ces cas là.

Le lundi matin, je passe au local, tous les téléphones sonnent, j'en décroche un, c'est mon biographe. Dans le langage syndical, ton "biographe", c'est le mec des renseignements généraux qui suit ta carrière et celle de ton organisation. Nos rapports sont courtois, je ne lui raconte pas de vannes et en contreparties j'ai parfois des infos utiles. Mais là il a l'air fâché et me vouvoie.

"Vous m'aviez dit que ce serait qu'une manifestation de militants, c'est pas les infos que j'ai"

"Attend! On a déposé un préavis de grève pour la forme mais il n'y aura pas foule"

"C'est pas les infos que j'ai!"

D'un coup je me demande si le grand soir n'est pas arrivé sans que je m'en rende compte.

"Et qui te les donnes ces infos? C'est moi qui organise, je suis le mieux placé pour savoir non?"Il me chauffe un peu et me retarde surtout.

"Trois compagnies de CRS ont étés mobilisées, on craint des troubles! On a d'autres sources que les tiennes, je peux pas te les donner"

"Tu peux croire qui tu veux, mais trois compagnies pour une petite dizaine de militants, il a fait fort ton indic" Et je lui raccroche au nez. Direction l'esplanade devant le Corum.

Arrivé sur place, çà sent le coup d'état, face aux trois militants que nous sommes, en nu-pieds et en bermuda, une armada de CRS casqués derrière les barrières métalliques. Caparaçonnés version Darvador, ça sent le coté obscur de la force. En fait ça va tourner au coté clair de la farce... A SUIVRE..

Repost 0
Published by KARAK - dans CRS BOOGIE
commenter cet article

Qui C'est Celui-La ?

  • : Le blog de KARAK
  • Le blog de KARAK
  • : Dessins d'actu, de presse, d' humour .. Chroniques lunaires.. Dieu à temps perdu
  • Contact

BIENVENUE ICI ET MAINTENANT

 

img332

Ici, tout est gratuit. Tu peux te servir des dessins, des textes pour illustrer ton blog, ton tract, ton fanzine, ta chambre à coucher, tes chiottes... Tu peux aussi aller sur mon second blog, best of de mes dessins: 

   Best of karak

La contrepartie c'est de me faire un peu de pub. Bien sûr, si tu es un pro de l'édition ou si tu as de l'argent à parier sur une bourrique tu peux acheter, ça paye mes crayons... Mais l'important c'est que tu regardes et que tu t'exprimes... 

Je prècise que je ne suis pas responsable de la pub qui envahit l'écran et qui ne me rapporte rien mais me permet de tenir ce blog gratuitement..

Ma Biographie

1951-20...
(champion du monde de la bio la plus courte)

Made in Karakie

 

 

 

Couv pour Karak (1)

Le premier tome a eu un franc succès et est épuisé mais la connerie non, alors on remet ça. Voilà donc la deuxième couche qui ne sera pas en vente dans les bonnes librairies ni les mauvais supermarchés.  (60 pages couleur) Prix: 10 euros port compris Pour acheter tu me laisses un com et prépares la monnaie..

 

 

 

livre-karak.jpg


Acheter une oeuvre d'art pour 8 euros c'est possible!
La preuve, mon bouquin ! Tu m'envoies un mail avec tes coordonnées et tu le reçois chez toi,
au chaud. T
ranquille !

Tous ceux qui l'on lu ne le regrettent pas, les autres si..
Pour les sceptiques lire les com dans la rubrique
Mon bouquin

st karak copie22