Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2022 4 01 /09 /septembre /2022 17:00

img254Finalement ma vie sans peau, n'est pas si extraordinaire que ça. Quand je rentre du boulot, je retrouve ma mandarine pelée et ma pomme de terre épluchée. Alors je fais des dessins acides et j'écris des histoires douces. Mandarine acide et patate douce, voilà mon secret. Puis, depuis quelques temps j'abrite des sans papiers. Des livres sans papiers. "C'est quoi?" tu vas me dire avec ton sens elliptique du raccourci. ("De quoi s'agit-t-il donc?" aurait-été plus conforme aux exigences de ce conte hautement et nébuleusement philosophique . Mais bon, je vais pas te refaire). Des livres sans papiers ce sont tous les livres écrits qui n'ont pas trouvé d'éditeurs. Tous ces morceaux d'imaginaire voués à l'oubli intégral. Ils sont venus frapper à ma porte et se sont organisés pour survivre. "Comment ont-ils procédé?" demandes-tu en souhaitant te racheter de ta première interrogation quoissante. Et bien ils s'organisent comme ça: lesmotsontdécidésderestercollésentreeuxsansespaceniponctuation. En se tenant la main ils espèrent ne pas tomber dans l'oubli. Parce que le fond de l'oubli personne ne l'a sondé, et ce doit être profond, profond, profond.. Au commencement était le verbe, et à la fin le point final.  Bien, justement le voilà! FIN

Partager cet article
Repost0
30 août 2022 2 30 /08 /août /2022 16:50

img254La vente de ma peau m'avait rapporté de quoi acheter un petit appart.  Et avec le statut d'auto-trappeur, (oui c'est comme ça qu'on  appelait les gens qui faisaient commerce de leur peau) j'avais le droit d'exercer le métier de veilleur de la nuit. Un métier passionnant où il fallait vérifier, pendant que les gens dormaient, que la nuit se passait bien. Respect des heures de lever et coucher de lune, mise en place de l'auberge de Rimbaud sur la grande ourse, du berger sur son étoile, de Pierrot dans la lune et du Petit Prince sur sa planète.  88 constellations à surveiller, c'est pas rien. Il fallait aussi s'assurer que la voie lactée n'avait pas tourné aigre, qu'elle était pavée de bonnes intentions et que la lune n'aille pas dans un quartier malfamé. Je te rassure on était plusieurs pour assurer ce travail et te permettre de dormir tranquille. Mon compagnon de veille, écorché vif lui aussi était un joyeux drille, il écrivait des proverbes farfelus. "Il ne faut pas vendre la peau de la grande ourse avant de l'avoir troué" c'est de lui. Il se prenait pour le Victor Hugo du dicton, mais il avait du mal à se mettre dans la peau du personnage. Il avait pensé qu'en vendant la sienne cela lui serait plus facile. Mais non. C'est comme l'autre gardien, victime d'un gros dépit amoureux, il avait une fille dans la peau, et c'est pour cela qu'il se l'est faite enlever. Il va changer de peau prochainement, il n'est là qu'en intérim. En attendant celui qui achètera son ancienne peau risque de tomber raide amoureux. Ah, c'est ça les ventes de peaux d'occasion, il y a toujours un risque. Quand à faire peau neuve, ça coùte bien plus que la peau des fesses.. ( A Suivre, peut-être)

Partager cet article
Repost0
27 août 2022 6 27 /08 /août /2022 18:29

img254Sans peau, tu peux pas sortir en plein jour. Non pas que tu risques un coup de soleil, maigre avantage, mais tu risques de dessécher rapidement et te retrouver en squelette. Avec le nombre de voleurs de squelettes qui courent les rues,  j'avais pas envie de finir suspendu à une potence dans une classe de sciences naturelles en Zone d'Education Prioritaire. Tu te retrouves vite avec une clope entre les dents et un gode entre les fémurs, ou l'inverse d'ailleurs. Tout ça pour faire marrer des bandes d'abrutis boutonneux. Non, tu l'avoueras, je ne méritais pas ça, …quoique. Pour les courses, ce sont mes voisins qui m'approvisionnaient. Un couple de retraités charmants, eux avaient vendu toutes leurs illusions, et avec l'argent ils s'étaient achetés un joli tombeau dans le cimetière marin. Au printemps, ils m'invitaient à aller y faire un pique-nique. Ils avaient fait construire leur tombeau comme une table de randonneur, toute en marbre, ils dépliaient les chaises, forcément pliantes, et saucissonnaient au grand air, avec vue plongeante sur la mer qui dansait  le long du golfe clair, tranquille sous un cyprès providentiel.. Comme je craignais le soleil, je rentrais dans le tombeau, dans l'ombre humide de la sérénité. "Qu'est-ce qu'on sera bien ici" disait la dame, "Qu'est-ce qu'on y est déjà bien" surenchérissait son chéri, sous un  chérubin. (répète plus vite pour voir!) Et le vin aidant je me tapais des siestes d'enfer paradisiaques. Qu'est-ce qu'on dort bien dans un tombeau, tu m'étonnes qu'il y ai écrit partout "ici repose".. (A suivre à moins que ce soit déjà la fin)

Partager cet article
Repost0
26 août 2022 5 26 /08 /août /2022 20:41

img254Je ne pouvais pas être mal dans ma peau, je n'en avais pas. J'étais donc un écorché heureux. Le seul cas de dépressif joyeux. Le seul être chanceux malgré son manque de peau. Chanceux parce que, autour de moi, tout le monde vendait quelque chose qui lui était cher. Mon père, comme des millions d'individus, vendait ses bras, pour nourrir sa famille Des escrocs arrivaient même à vendre leur âme sans être sûrs d'en posséder une. D'autres vendaient leur cerveau, comme ça, pour rien, par négligence, par paresse intellectuelle,  et ça je n'aurais jamais pu le faire, c'est le seul endroit ou je me sentais (et où je me sens toujours) vraiment à l'aise, en sécurité.

Comment se faire des amis lorsqu'on est écorché vif! Facile on se rapproche de ceux qui nous ressemblent, je suis devenu copain avec une mandarine pelée et une patate épluchée. Sacrée équipe que l'on formait! Les autres humains se posent-ils vraiment la question de savoir quelles souffrances ils font subir en arrachant la peau des légumes? Toi d'ailleurs t'es-tu posé la question? As-tu un instant pensé que l'épluche légume était le pire instrument de torture? Non, bien sûr, tu as vendu ton cerveau à tout ce qui te disent que les légumes n'ont pas de cœur! Et les artichauts alors? ( a suivre?)

Partager cet article
Repost0
25 août 2022 4 25 /08 /août /2022 17:59

img254.jpgLa mort ne m'aura pas vivant, tu peux me faire confiance, je vendrais chèrement ma peau. D'ailleurs je l'ai déjà fait, j'ai vendu ma peau, toute ma peau, j'étais ado. On disait de moi c'est un écorché vif, un hypersensible, un émotif. J'avais trop d'eau dans les yeux lorsque je pleurais et pas assez de dents dans la bouche pour sourire. Sans peau tu ressembles à une planche anatomique en 3D, c'est peu glamour. Aussi, je faisais peur aux filles qui préféraient sortir avec l'homme invisible. Les jeunes filles sont de grandes naïves, elles n'appréciaient pas ma beauté intérieure, pourtant mise à nue, et choisissaient celle supposée de l'homme invisible. Alors que l'avantage de l'invisibilité c'est justement de pouvoir cacher ta laideur. Sans compter toutes les perversités que tu peux accomplir sans risquer de te faire pincer.  Pauvres filles. Ma solitude d'écorché ne m'empêchait pas de me solidariser avec plus malheureux que moi. La crise avait poussé certains à vendre leur squelette. Vendre son squelette de son vivant entraîne quand même pas mal de désagréments. Tu peux en voir encore aujourd'hui, affalés dans la rue, la tronche en biais, pratiquement immobiles dans le froid, ça file la chair de poule, sauf à moi  bien sûr. Certains ont conservé un bras pour pouvoir le tendre et demander obole. Pauvres d'eux! On a coutume de dire des prostituées qu'elles vendent leur corps, c'est faux, elles le louent. La location c'est pas toujours facile tu peux tomber sur des sagouins qui te salopent  tout, des qui ne respectent pas les lieux ni leur propriétaire, qui se/te tirent sans payer. Mais ça rapporte peut être plus que de se vendre en entier, ça dépend un peu du prix de l'immobilier, des cordons de la bourse, mais tu n'es pas libre de tes placements et déplacements. (peut-être à suivre)

Partager cet article
Repost0
23 juin 2022 4 23 /06 /juin /2022 14:28

Je vais vous parler du célèbre Krakouyak. Certes, personne ne le connait ici, mais cet animal est vénéré dans cet étrange pays dont le nom francisé est Karakanie. C’est le pays de mon enfance, inconnu des atlas et de la cartographie du monde, il existe bel et bien. Pays imaginaire, imaginé, de la 24eme dimension, il se nourrit de légendes et contes farfelus. Vous l’avez deviné je suis un de ses habitants.

Je vais donc vous parler de celui que les savants d’ici ont appelé le Bycefalussansphallus. Un mot bien barbare pour désigner ce que les habitants d’ici appellent affectueusement Krakou. C’est un serpent sans queue et à deux têtes. Jusque-là rien de plus banal. Là où la chose se complique c’est que les deux têtes aux extrémités du corps sont de sexes opposés. Créant un couple indissociable  Là, avouez cela devient intéressant, parce que les têtes sont différentes L’une est cyclopique et ne possède donc qu’un œil. C’est le côté male, l’autre  possède bien deux yeux mais est très monstrueuse. C’est la femelle. (qui a dit comme mon épouse ?)

Ce qui laisse les scientifiques interrogatifs, c’est que l’animal, proche des serpents ovovivipares accouche de serpentins qui n’ont rien de festifs, alors que l’essence même de son existence est la joie et la bonne humeur. Que cet animal totémique est de toutes les manifestations festives.  Je vous l'ai représenté là, entrain d'accoucher, devant une carte postale en bois créée pour le syndicat d'incitative de Karakanie

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2022 2 22 /03 /mars /2022 16:37

Voilà qu’une fois la porte passée tout s’enchevêtre et s’accélère. Dans ce royaume de img265métal les cuillères font la guerre aux fourchettes ! Elles sont à couteaux tirés !les petites cuillères se mettent à couvert, en espérant ne pas être bombardées par les faucilles  marteaux.. Elles attendent une accalmie pour ramasser les victimes et les miettes   Il pleut du fer en fusion  !. La raison de cette guerre ? Une soupière ventrue et complètement fêlée a dit à un pot aux roses qu’il avait  une tronche pas céramique ! Lui qui avait été ministre des faïences ! Un comble ! Les salières voulaient y mettre leur grain de sel, mais c’est le poivre qui prit l’initiative de calmer tout le monde ! Avec sa fanfare des cœurs solitaires il leur chanta « Ailloli is love ! » . Brave sergent qui devra se barrer dans son sous-marin jaune sans barreur !  Les fourchettes tombaient en carafe et les cuillères en rajoutèrent une louche en verre eux. A ce moment un grondement intense se fit entendre « Tu as fini de vider le lave vaisselle, mon petit Karak ? ». Mousse (rappelle toi c’est l’héroïne quand même ! faut suivre ! c’est un feuilleton ! comme un si grand sommeil ) Mousse avait donc compris  ce que cachait le tabou de la cinquième dimension des ustensiles de cuisine : elle avait pénétré le cerveau de Karak ! Elle fit un effort pour se concentrer sur ce qui l’entourait, cette lave chaude comme du métal hurlant lui paraissait à la fois angoissante et rassurante. Comme du sang !du sang pour sang délirant ! un cheval de bataille rayé de zèbres fourbes quadrillait la mitraille en épousant la courbe! Ce magma tourbillonnant pétrit au commando mécanique et au camembert électrique la stupéfiait et l’inquiétait, elle était sur le lobe frontal et voulait passer sur celui de l’imagination pour visiter les neurones, pas de bol il n'y avait que des tasses. Mais il fallait quitter la berge et traverser. C’est à ce moment que lui apparut le seigneur Des Agneaux Un berger sympathique mais pauvre, il avait les mains percées  Et celui-ci lui proposa de prendre la barque de Sharon Pierre, la passeuse d’une dérive à l’autre.  Et là, sur l'autre coté du miroir la Castafiore chantait, mais pour entendre le son...tintin! .   FIN 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2022 1 21 /03 /mars /2022 18:05

« 佐罗 请人 » Murmura la voix grave qui sortait du placard. Mince du chinois ! se dit la petite Mousse. Oui, là je dois t’avouer que je l’ai baptisé comme ça mon héroïne « l’étroite moustiquaire » . J’en ai mare de rabaler, pardon, de traîner ce jeu de mots lourd  comme le cadavre d’une belle mère dans un sac poubelle (non, non, j’ai rien avoué) Bref la voix qui sortait du placard parlait chinois et heureusement que dans la coupe de fruit une mandarine put img265assurer la traduction. « Si maintenant les vannes de Karak sont dissimulées ! » se rengorgea un citron acide . Un chinois dans un placard ? tu t’interroges ! tu t’étonnes? Ben où tu le mets le tiens, de chinois? Je parle de l’ustensile de cuisine gros malin ! Même si c’est vrai qu’un petit tamis tu peux aussi le trouver dans le placard de la chambre ! ou sous le lit.  Bref la mandarine traduisit : « Petite moustiquaire du soleil couchant, tu crois au bonheur parce que tous tes anneaux  sont propres. Mais regarde mon gros ventre fatigué ! La vielle a prévu de me l’arracher et de te mettre à sa place. » D’un seul coup le silence se fit plus intense, c’était le fameux silence des anneaux qui restera dans les annales, plus profond donc. Aussitôt, la petite Mousse prit ses absences de jambes à son absence de cou et se précipita sous la porte d’entrée fermée à clef. Que n’avait-elle fait là? Tu n’ ignores pas ( de Montand  on disait il n’est pas sans s’ignorer)  que c’est le passage secret qui donne accès à la quatrième dimension. Tu doutes ? Alors voilà tu vas faire l’expérience toi même, jette-toi contre une porte d’entrée fermée à clef et dis moi si tu ne ressens rien d’anormal ?  Il faut la traverser bien sûr ! Tu la sens bien là la quatrième dimension ?Tu fais la moue?  A quoi ça sert que je me casse le QI, si c’est pour essuyer tes sarcasmes ! Tiens je sais pas si je vais pas te planter là ! Tu ne sauras jamais rien de la quatrième dimension, remarque on s’en fout un peu, ça fait un moment qu’on est dans la cinquième…   A SUIVRE, selon la demande, FIN si vous le souhaitez, comme pour les élections.. VOTEZ

Partager cet article
Repost0
18 mars 2022 5 18 /03 /mars /2022 07:24

Paris ! enfin ! L’étroite moustiquaire rêvait d’un histoire à la yondricen, cendrillon à l’envers si tu préfères. Elle  imaginait que sa citrouille métallique allait se transformer en carrosse, et qu’une nuée de princes viendraient se prosterner à ses trous. Des princes monseigneur qui lui proposeraient de la fixer dans quelques lieux du chic parisien. Mais ce n’était pas le jour des princes qu’on sort. Elle sauta de sa citrouille mécanique sur les grands img265boulevards. La voilà sur le pavé, à nouveau, oui mais le pavé parisien ! et qu’y a-t-il sous le pavé ? Paris plage, bien sûr.  Alors qu’elle s’attendait à se faire rouler dessus par des véhicules pressés, elle entendit des cris et des vociférations qui lui firent comprendre qu’elle tombait en pleine manifestation. Tous les syndicats s’étaient entendus pour faire un cortège unique, incroyable pour une manif de malentendants. C’est pour cela qu’ils criaient si fort d’ailleurs. Et pour comprendre ce que les autres et les uns scandaient, les muets utilisaient le langage des signes pour traduire. Une manif en version très originale et sous-titrée, en fait. Demain Libération titrera « les feuilles mortes se rappellent à la masse ! ». Quelle aventure ! se disait notre petite moustiquaire, lorsqu’elle sentit une main tremblante la ramasser et la fourrer dans un cabas. Elle se retrouva pressée contre des poireaux ébouriffés qui sentaient de la tête, sans crier ail,  et une tomate  bavarde qui s’appelait Juju . Tous revenaient des courses et n’y avaient rien gagné.

La petite grand-mère qui l’avait recueillie lui donna un grand bain. Elle connut ses premiers attouchements avec la paille de fer, c’était d’un érotisme délirant,  enfin pour une moustiquaire (je précise avant qu’un couillon ou une couillonne ne pratique l’onanisme avec une paille de fer, une éponge qui gratte avec son dos, ou un hérisson mort ). Une fois propre et égouttée, elle se rendit compte que son odorat revenait et que la charmante mamy avait une haleine aux odeurs de pieds, ce qui étaient normal puisque ses dents se déchaussaient.. Elle s’apprêtait à  passer une bonne nuit lorsque le placard de la cuisine qui avait sommeil se mit à bailler d’une de ses portes. Et une étrange voix sortit de l’ombre …. Ta , ta, tan…A Suivre 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2022 3 16 /03 /mars /2022 16:37

img265Pour s’évader, il fallait, comme dans toute vie laborieuse, qu’elle échappe à son cadre celui là n'était pas super rieur et restait de bois. Elle choisit le moment où la seule voiture passait encore régulièrement dans ce coin perdu. On se jette par la fenêtre pour se suicider, elle le fit pour vivre sa vie, juste au moment où le véhicule jaune passait sous elle. Elle s’accrocha au bastingage en bénissant le service public. Adieu, veau, vache, cochon couvées, seuls les matérialistes s’attachent à ces valeurs vénales vénérées  par de vaniteux vantard et vandales qui vampirisent votre vie. L’aventure, avec un grand V, autrement plus excitante avait un goût et il était sucré ! Arrivée devant la Poste, l’étroite moustiquaire, notre sympathique héroïne qui ne portait pas de prénom, puisque cette coutume n’existe pas  chez les barrières (malgré le mythique Raoul et sa chevelure gris-âgée), décida de se laisser choir sur le bitume. Elle découvrit alors la rude épreuve du trottoir, les voitures qui  passaient , sans même un regard attendri, les longues heures de soixante minutes d’attente.. elle y perdit un peu de sa naïveté, mais restait convaincue qu’elle s’en sortirait. On peut dire que tout le monde lui passa dessus, sauf le train, bien sûr, puisqu’il avait décidé de dérailler ailleurs. Pourquoi ferrailleurs ce qu’on peut faire chez soi ? mais à ce train on s’égare…. Elle trouva pourtant un moyen de se sortir de là, un camion de faire railleurs qui menait bon train, sans crier gare, tomba amoureux d’elle et l’aimanta. Les champs magnétiques sont les plus attirants des champs surtout si tes atomes sont différentiellement opposés, à ceux des ions de ton partenaire. Leur intensité est proportionnelle au peu de résistance du conducteur sous tension. Ce que les humains définissent avec le manque d’élégance qui les caractérise par la formule U= RI,  c’est la dure loi des ohms. Ensemble, ils partirent donc vers la capitale, pourtant si minuscule sur la carte, même si elle était écrite en majuscule… A SUIVRE sans GPS

Partager cet article
Repost0

Qui C'est Celui-La ?

  • : Le blog de KARAK
  • : Dessins d'actu, de presse, d' humour .. Chroniques lunaires.. Dieu à temps perdu
  • Contact

BIENVENUE ICI ET MAINTENANT

 

img332

Ici, tout est gratuit. Tu peux te servir des dessins, des textes pour illustrer ton blog, ton tract, ton fanzine, ta chambre à coucher, tes chiottes... Tu peux aussi aller sur mon second blog, best of de mes dessins: 

   Best of karak

La contrepartie c'est de me faire un peu de pub. Bien sûr, si tu es un pro de l'édition ou si tu as de l'argent à parier sur une bourrique tu peux acheter, ça paye mes crayons... Mais l'important c'est que tu regardes et que tu t'exprimes... 

Je prècise que je ne suis pas responsable de la pub qui envahit l'écran et qui ne me rapporte rien mais me permet de tenir ce blog gratuitement..

Ma Biographie

1951-20...
(champion du monde de la bio la plus courte)

st karak copie22