Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 16:00

Là, mon DRH ne prend plus la peine de me convoquer, il me fait dire par une copine cadre que si je continue à railler ça va mal finir. Message reçu. Je fais une compil de tous mes dessins le concernant j’en tire à la photocop (pas celle du boulot quand même) une cinquantaine d’exemplaires en livret que je vends 1 euro. Succès total, certain m’en achètent deux, d’autres me demandent une dédicace. Avec l’argent récolté, je fais quoi d’après toi ? J’organise une galette-partie qui attirera plus de monde que celle de mes chefs. Bilan, ils font la gueule et mon DRH m’aime encore plus ! Je ne paye rien pour attendre, lui non plus !

img818

Coup de fil de mon DRH : -« Il y a des gitans qui sont entrain de récupérer des métaux dans la benne des recyclables. Allez faire cesser cela » -« vous m’accompagnez ? » -« Non ! » et il raccroche. Une histoire similaire avait failli tourner au bourre-pif . Tu comprends pourquoi il y envoie mes 70 kilos tout mouillés. Il m'a exilé au rez-de-chaussé, ma présence l'insupportait faut croire. Bon quand il faut y aller faut y aller. Au passage j’harponne deux collègues, et tout se passe très bien. Alors que j’explique aux gitans qu’il ne faut pas qu’ils nous « volent » du matériel qu’on paye pour nous en débarrasser (ben oui, c’est compliqué je sais) mon pote me dit « Ne te retourne pas, ton DRH préféré nous regarde de la salle de réunion du deuxième étage, il a même ouvert la fenêtre pour essayer de nous entendre » ; Et la je pige qu’il n’a pas pu voir les gitans de son bureau, même en se penchant par la fenêtre, il a du arriver sur le parking, voir le manège, puis il est monté dans son bureau pour me bigophoner d’aller au carton.. Au retour en passant sous le bâtiment, je lève la tête brusquement en criant « il fait bon dans le mirador, chef ? » et là comme dans les films, je le vois reculer pour ne pas être vu.. On a la vengeance qu’on peut. Sinon le dessin, c’est l’époque ou on recherchait les boites noires d’un Boeing abîmé en mer..img856.jpg

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 06:14

Arrivé là, tu te dis que je suis protégé puisque finalement je ne morfle pas plus que les autres et mes dessins commencent à ennuyer sérieusement la direction. Je t’ai avoué que j’étais responsable syndical (secrétaire départemental à Sud), mais faut préciser que nous avons été les premiers, ici, à mettre la boite aux prud’hommes. Sur une dizaine de dossiers, neuf victoires et un match nul, mais on a gagné aux tirs au but ( en appel). On a réussi, une première nationale : faire entrer l’inspecteur du travail dans l’entreprise. Bilan, un truc dont je suis très fier, quatre embauches en CDI d’agents que l’entreprise voulait foutre dehors après avoir travaillé pendant dix ans ici. Prêt de main d’œuvre illégale ça s’appelait, et l’inspecteur du travail qui donne comme consigne à la boite de négocier avec bibi sinon c’est le pénal. Un cadre m’avoue que lorsqu’ils ont parlé des syndicats en comité de direction la note de l’ancien directeur disait de nous : « c’est un syndicat jeune, très bon en communication, redoutable juridiquement et incorruptible ». bien sûr, ça fait plaisir, mais ça signifie que la « corruption » est un moyen qu’a trouvé la boite pour se foutre les autres dans leur poche… Et ils ne vont pas devenir mes amis non plus…

 img821.jpg

Voilà le nouvel an, prime supprimée, réorganisation incessantes, (certain changeront trois fois de bureau, de chef et d’affectation dans l’année) plus de pots de départs, les partants sont écœurés par l’ambiance, puis tu finis par ne plus savoir qui est dans le bureau d’à coté. Cependant pour faire passer la pilule, le nouveau directeur et son DRH pitbull organisent « une galette » arrosée de cidre. Whao !  elle nous aura coûté 845 euros. On s’y pointe et là quand le chef dit « à table » tout le monde se barre. Il reste seul avec son staff, ses galettes monoprix et son cidre offert sur les bras.   On rigole bien, eux moins.. Mais ça les énerve qu’on ne pense pas comme eux, c’est parce qu’on a pas bien compris. C’est vrai quoi ! qu’est-ce que c’est 845 euros quand tu en gagnes même pas le double.. « Plaie d’argent n’est pas mortelle »…

 

img828.jpg

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 21:26

Mail de mon DRH :

« Ce matin, j’ai vu un chien sur le parking de l’établissement. Je vous demande de rechercher à qui il appartient, et de faire savoir à cet agent que le règlement intérieur interdit la présence d’animaux. Si cela devait continuer cet agent s’exposerait a des sanctions »

Il n’a rien d’autre à faire, mais là je jubile. Le Chien, tout le monde le connaît, il est à Jo, le plus ancien du centre. Il travaille à l’atelier, sur le parking, il vient en fourgon avec son clebs et lui fait prendre l’air, c’est un peu la mascotte des gens qui bossent dans cette aile du bâtiment. Et le Jo en tant que forgeron et super bricoleur  a rendu service à tout le monde. Tout le monde l'adore.

Réponse :

« renseignement pris, c’est une chienne qui répond au nom de Rita. Elle est totalement inoffensive et est présente sur le site depuis plus longtemps que vous. J’ai essayé de voir son propriétaire, mais il était sur un chantier. Je suis en vacance pour une semaine, mais je peux vous garantir que le problème sera résolu avant que je revienne ! »

Re réponse : « Et je pourrais savoir pourquoi vous affichez tant d’assurance ? » Il lâche rien ce King Kong, mais il est tombé dans le piège :

Re-re-réponse :« L’agent en question part à la retraite à la fin de la semaine ! »  bing, envoi, transférer, et je balance notre échange à quelques copains et copines pour qu’ils comprennent le dessin.

img815

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 07:51

L’attaque est sournoise, ce cher DRH s’en prend à un collègue de boulot. Avant même de le saluer, alors qu’ils arrivent ensemble sur le parking, il lui demande d’où il vient. L’autre répond en lui disant que la politesse, passant avant tout, c’est bonjour qu’il faut dire. Qu’il arrive certes un peu en retard, mais pas plus que lui et que dans son activité de surveillance de chantier, ça marche pas comme ça, qu’il faut de la confiance. Par exemple ça lui arrive, pour remplir les PV des visites, d’aller dans un bar, boire un café pour remplir les formulaires qui s’envolent dans la rue. L’autre acquiesce, on aurait pu croire qu’il en reste là. Non, il ne supporte pas qu’on lui tienne tête. Le lendemain, il signifie au collègue qu’il faut qu’il se cherche une place dans un autre établissement. Passant par dessus les procédures disciplinaires, il veut s’en débarrasser. La raison il l’écrit noir sur blanc dans une lettre mise dans son dossier  : « l’agent reconnaît fréquenter les débits de boisson pendant son activité professionnelle » il faut donc le muter sur un poste de sédentaire..  T’as compris, il sous-entend que c’est un poivrot alors que c’est pas du tout le genre..

 img801

 

Ben oui ! c’est mon DRH, expert en torture mentale, le collègue vachement investi dans son boulot en chope une sorte d’herpès et part en déprime. Je me bagarre pour faire enlever cette lettre au dossier et le garder dans l’établissement. Le directeur cède, le DRH non, deux fois il réintroduit la lettre dans le dossier sans l’accord du boss. Je suis vigilant, il  doit enrager et là il trouve le petit truc bien pervers, il me refile les attributions et le bureau de mon collègue, dans l’espoir de m’en faire un ennemi. Mauvais calcul mon pote adhère à mon syndicat (de l’ultra –gauche ,tu t’en doutais) et devient militant. Je suis convoqué pour le dessin. Il le trouve inacceptable ! Me sort une théorie étrange sur la résistance ( ?) me dit que c’est parfois le fruit du hasard ( ???) Il me répète qu’il n’acceptera plus ce genre de dessin.

-« C’est étrange, vous acceptez d’être caricaturé en tueur à gages, et en chasseur de prime, en assassin donc, mais pas en représentant de l’ordre républicain, vous devriez consulter un psychanalyste »

Fin de l’entretien et de l’épisode  des dessins accrochés à son mur. La guerre continue..

 

 

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 11:11

Il est revenu, frais, bronzé. Son nouveau truc c’est l’alcool. Alors qu’il n’y a pas de problème  de ce coté-là et que notre équipe, chargée de la sécurité, fait un travail efficace de prévention, il risque de tout foutre en l’air. Il part en croisade tout seul pour choper les mecs au boulot et les faire souffler dans le ballon, les agents refusent ou plus précisément demandent l’intervention de la police pour pratiquer le contrôle. « on a plus confiance aux flics qu’en vous ! » Coincé le DRH !.

img790

 

 A son retour il me convoque, il veut que ce soit moi qui m’y colle, ben tiens !. Je refuse sa méthode, là, de but en blanc il me dit que dans la boite précédente il a rédigé 140 lettres de licenciements pour le personnel, et que la 141eme était la sienne. Je ne sais si c’est une menace ou une confession. Il me dit : « je ne suis pas là pour me faire aimer » je lui répond « vous vous y  prenez bien ». Au même moment dans une réunion à Béziers, en début d’aprém, un copain militant se pointe avec des alcotests souffle dans un et propose aux cadres de faire de même. Refus indigné de la hiérarchie, venue en voiture, et qui s’est tapée un bon petit resto avant la réunion. Le nettoyeur ferait mieux de balayer devant sa porte. Je fais le dessin, et voilà-t-il pas que Monsieur l’affiche dans son bureau. 

 

 

img792 

Bingo ! Nous voilà privés de prime d’intéressement. Oh c’est pas qu’elle soit terrible mais ça faisait 1/3 du treizième mois (qu’on n’a pas). Nous sommes le seul établissement de France dans cette situation. Un accord à la con, avec des critères du même nom, et voilà. Le DRH qui pour se dédouaner accuse les syndicats. Tout le monde sait que quand tu donnes ça, les syndicats en demandent seulement la moitié, voire refusent. Bref c’est un souk sans nom. « Pas de prime, pas d’intéressement » c’est notre slogan. Il faut pas dire grève du zèle, sinon c’est 1/30eme en moins sur ta fiches de paye. On applique strictement les procédures, et comme elles sont écrites par des mecs qui ne connaissent pas le boulot, ça coince. Mais tout le monde s’en fout, et mon DRH affiche le dessin à coté de celui de Léon. Mais il me prépare un chien de sa chienne.. de vie…

 

 

 

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 16:35

La réflexion de mon « sergent » sur Karak, Al Karak en fait, m’avait fait croire que son érudition géographique et culturelle dépassait nos frontières, il n’en est rien, en fait notre grand manitou est muté en Jordanie et il a donc révisé le guide du routard. Et là j’ai une petite joie intime (mais non j’ai pas taché le bermuda) en me disant qu’il verra sans cesse Karak écrit sur une carte ou sur une signalisation.. Je lui souhaite un bon voyage en lui disant qu’avec la guerre en Irak qui menace (et oui ça date, comme ils disent en Egypte)  il n’aura pas à faire creuser pour passer du câble, l’aviation américaine se chargera des trous. Et là, avec la conviction qui habite nos chefs il m’assure qu’il n’y aura pas de guerre. Il n’était pas méchant en fait mais un peu con-con quand même.

img786.jpg

 

Tu rigoles, tu rigoles mais cette histoire va mal se finir. Toi, je ne sais pas, mais moi je sais que ça me remuera encore, même avec le temps écoulé.  Les artistes sont des êtres sensibles, tu le sais, comme si ça dédouanait les autres d’éprouver autre chose que de l’égoïsme ou de l’indifférence  . Donc je continue l’histoire, histoire vraie, je te le jure (non! pas sur le tête de mon DRH, tu aurais un doute). Nous sommes encore dans la bonne humeur, mon DRH va rentrer de congés et l’air de liberté qui flottait sur la boite va se raréfier…

 

img789.jpg

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 05:54

img779

Avant les congés de maladie de notre amour de DRH,  la direction avait mis en place un système de contrôle de congés maladies justement. Ce procédé  faisait appel à une boîte privée et coûtait une fortune. Et emplâtre sur la jambe de bois si j’ose dire, outre le tollé que cette mesure provoqua chez le personnel, surtout devant l’attitude de ces inspecteurs/inquisiteurs, des médecins traitant portèrent également le fer jusqu’à l’ordre des médecins. Gros désordre donc. Malgré sa quatrième semaine de maladie notre DRH ne reçut aucune « contre-visite », faut avouer que c’est lui qui dénonçait les suspects, pardon qui ordonnait les expertises. Donc, très gros succès du dessin qui, suivant une source bien informée avait même fait rire le directeur régional.. J’ai compris que je pouvais encore en rajouter, et j’allais pas me priver tiens !

 

 img783.jpg

Et voilà  mon DRH est de retour, ce dessin prémonitoire je n’ai pas eu le temps de le finir que déjà l’oiseau était reparti en congé d’affaire. Dans la boîte tu peux pas enchaîner les deux types de congés dans ce sens.. Un peu logique. Alors il est venu pour poser ses congés et s’est barré. Logique aussi. Il a vu mes dessins un peu partout, mais je le connais ça n’affectera pas ses vacances.. Ce qui l’ennui un peu c’est que les contre-expertises en ont pris un coup dans l’aile.. Bon ! je vais pas le laisser tranquille pour OTAN (on est en pleine guerre froide).. Je sais qu’il rumine sa vengeance..

 

Allez encore un pour bien remuer le couteau dans l’absence de plaie.

 

img784.jpg

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 08:18

Mon dirlo, on l’appelle « le sergent », il ressemble à Sarko, par la taille, le physique, l’agitation. Coté anecdote, quand il s’énerve sa voix monte dans les aigus, ça nous amuse, ça l’énerve jusqu’au contre ut. On aurait pu l’appeler Octave (oui, bon, laisse tomber)  Il est catalan, et dit que pour être un bon chef, il faut   la règle des trois C, de la cabéssa, du corazon, et des corones, tout en délicatesse le garçon. Et bien sûr, il croit qu’il a tout ça. Il tutoie tout le monde, sauf moi, je refuse obstinément cet acte de fausse familiarité. « On est pourtant sur le même bateau, fichtre ! » « oui, mais moi je suis dans la soute ! ». Le nombre de fois ou je lui fais répéter « vous » le fout un peu en boule, mais je lui dis que c’est une marque de respect et que le jour ou je le tutoierai c’est que je le considérerais comme une tâche. Alors il fait l’effort. Pour l’entretien je me fais accompagner d’une copine militante, ça m’évitera le coté « virilité » de mon N+3.  

 img780

D’entrée ma copine le gène, il voulait la jouer « entre quatre yeux » entre hommes. D’un ton grave, il nous sort un discours sur la fragilité des gens qu’on croit fort, un brin solennel,  et au final il abat les dessins comme s’il s’agissait d’un carré d’as. « Certains se sont suicidés pour moins que ça ». La copine pouffe de rire, elle le tutoie « tu penses vraiment que ton DRH est au bord du suicide ? » Il me regarde, en ignorant ce qu’elle vient de dire, il veut que ce soit moi qui cause. J’assume donc : « Promis, monsieur le directeur, si votre DRH se suicide je me constituerais prisonnier ». Le voilà à l’ouest complet devant deux de ses agents qui se foutent gentiment de lui. Et là, il me sort un truc hallucinant  : « cette signature de Karak, je sais ce que ça signifie, la ville de Karak en Jordanie est une ville sainte puisque les musulmans y ont battu les croisés, la signification est claire ». Bingo je suis un terroriste, normal je pose des mines (celui-là, c’est pour faire rire Obi, il est jeune encore) Je reste médusé, je pourrais lui faire des vannes sur ma maîtrise du coran alternatif, ou lui dire que je ne connais pas Annie Jorda, mais non je lui pète de rire au nez. L’entretien est fini, je me lève et en sortant du bureau, il me fait remarquer, avec un soupçon de reproche que je viens travailler en bermuda (mais pas à fleur quand même). Je remonte les panches (les manches des jambes tu dis comment toi ?) lui montre mes jambes « c’est pour valoriser l’entreprise, je montre ce que j’ai de plus beau ! et vous avez de la chance encore ! » « pourquoi ? » « parce que si c’était mon sexe je me baladerais à poil » Il ne m’a plus jamais « convoqué ». Et j'en rajoute une couche! non mais! je vais pas me mettre à trembler!

img778

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 17:31

Inutile de vous dire que le dessin précédent fut un grand succès. Affiché partout, la contagion graphique à gagné la région, on le retrouve à Nîmes, Alès, Mende, Béziers, et même Perpignan. Pourquoi tant d’honneur ? Je l’ai dit, ce DRH fait l’unanimité contre lui. Le nombre de personnes brisées que j’ai vu sortir de son bureau, je vous dit pas ! Certaines sont même venues chialer dans mon bureau. Une semaine de congés déjà, j’en rajoute des couches, ça chauffe...

 img776

 

Et un de plus ! ça fait deux semaines de congés. Dans le couloir du CHSCT consacré à l’absentéisme, je pose la question au médecin du travail « Une déchirure musculaire, ça interdit vraiment de travailler ? ». elle a pigé le sens pervers mais réponds en souriant «  Pour un travail administratif sédentaire, il n’y a pas vraiment de contre indication » . Le dirlo me roule des yeux de fous, mais il ne peut rien dire, il a fait des sous entendus un peu lourds sur la complicité des médecins pour les certifs de maladie, et s’est fait remettre en place par Madame le médecin.. Petit lait pour ma pomme. Mais je sens que ça va chauffer…

img777.jpg

 

Arrivé là, tu te dis, Karak t’es trop fort ! t’as peur de rien. Détrompe-toi je balise un peu, je peux être muté de l’autre coté de la région, risquer la suspension de salaire s’ils vont en conseil de discipline (Un collègue de Mende a été muté à Béziers alors qu’il n’a pas de voiture, ni de permis d’ailleurs, tout ça pour avoir, un jour de grève chaude, traité son chef de coup yeux molles) ,. Mais voilà, tous les dessins sont connus, certains affichent la série, d’autres remplissent les lutrins (les filles surtout, leur coté" faisons des provisions" sans doute). Puis le matin c’est la procession dans mon bureau, le DRH en est à sa troisième semaine de maladie, et chacun vient chercher « le petit dernier » et se rue sur la photocop. Mais là c’est trop, je suis convoqué chez le directeur : « pourquoi ? », « vous le verrez-bien » c’est la technique habituelle pour te foutre le stress.

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 12:01

Comme par hasard, voilà mon service qui déménage dans un bureau face à celui de mon DRH, ça va faciliter nos rapports. Régulièrement il passe me demander ce que je fais. Je lui montre le fichier que je mets à jour et il s’en va. La troisième fois de la semaine je lui dit : « justement j’ai des précisions à vous demander, regardez, pour le fichier.. » Pas le temps de finir il me répond « regardez-ça avec votre N+1 » -« oui mais il est en congé ». il a déjà passé la porte que je laisse toujours ouverte. Il ne reviendra plus. Il n’y a plus de chefs, il n’y a que des N+1 , N+2, lui c’est mon haine+2. Je me suis foutu une discipline d’enfer, arriver avant lui au boulot et repartir après lui, ce qui n’est pas difficile, ne pas dessiner au bureau, ça c'est plus dur, ne pas jouer sur le micro et enfin ne passer que la demie journée devant la machine à café (Mais non je déconne, y en a pas de machine à café). Il enrage de ne pas pouvoir me coincer, et comme j’entends lorsqu’ il ferme sa porte à clef en partant, je dis très fort « Le chef s’en va ! les souris vont pouvoir danser ». Il me convoque dans son bureau pour me dire que lorsqu’il s’en va, il va « ailleurs». Je le complimente pour cette belle lapalissade, et je lui fais remarquer que si « ailleurs » signifie « un autre centre », en partant à 5h il risque de ne pas y trouver grand monde ! fin de réunion. Puis merguez sur le couscous (faut savoir trouver de nouvelles formules) le dirlo me demande de crayonner pendant les heures de travail des dessins humoristiques pour une campagne locale anti-tabac Il s’est renseigné sur les tarifs et comme pour moi c’est gratuit, il a choisi .J’ai dis ok, mais faut que je révise. Et voilà comment pendant une semaine j’ai pu lire et relire au bureau tous les Lucky Luke, sous les yeux de mon DRH NRV. J'en profite pour sortir un petit dessin suite à l'achat d'Orange qui était un opérateur britannique. Quatre de nos éminents cadres y sont caricaturés.

img772

 Et voilà qu’en pleine campagne de lutte contre l’absentéisme, et en plein mondial, notre bon DRH se fait porter pâle ! il a contracté une déchirure musculaire au mollet (-contracté/déchirure- bon le jeu de mots t’as échappé comme d’hab ! franchement je me demande pourquoi je me décarcasse !) chaque deux, trois jours un nouveau dessin va sortir et ça va chier !

img775

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article

Qui C'est Celui-La ?

  • : Le blog de KARAK
  • Le blog de KARAK
  • : Dessins d'actu, de presse, d' humour .. Chroniques lunaires.. Dieu à temps perdu
  • Contact

BIENVENUE ICI ET MAINTENANT

 

img332

Ici, tout est gratuit. Tu peux te servir des dessins, des textes pour illustrer ton blog, ton tract, ton fanzine, ta chambre à coucher, tes chiottes... Tu peux aussi aller sur mon second blog, best of de mes dessins: 

   Best of karak

La contrepartie c'est de me faire un peu de pub. Bien sûr, si tu es un pro de l'édition ou si tu as de l'argent à parier sur une bourrique tu peux acheter, ça paye mes crayons... Mais l'important c'est que tu regardes et que tu t'exprimes... 

Je prècise que je ne suis pas responsable de la pub qui envahit l'écran et qui ne me rapporte rien mais me permet de tenir ce blog gratuitement..

Ma Biographie

1951-20...
(champion du monde de la bio la plus courte)

Made in Karakie

 

 

 

Couv pour Karak (1)

Le premier tome a eu un franc succès et est épuisé mais la connerie non, alors on remet ça. Voilà donc la deuxième couche qui ne sera pas en vente dans les bonnes librairies ni les mauvais supermarchés.  (60 pages couleur) Prix: 10 euros port compris Pour acheter tu me laisses un com et prépares la monnaie..

 

 

 

livre-karak.jpg


Acheter une oeuvre d'art pour 8 euros c'est possible!
La preuve, mon bouquin ! Tu m'envoies un mail avec tes coordonnées et tu le reçois chez toi,
au chaud. T
ranquille !

Tous ceux qui l'on lu ne le regrettent pas, les autres si..
Pour les sceptiques lire les com dans la rubrique
Mon bouquin

st karak copie22