Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 07:08

img207Ah les joies du cagadou quand tu es vieux et que tu as le temps d'y rester des plombes.. Dans cette position proche du penseur de Rodin, libre, décontracté des sphincters, tu fais les mots croisés du programme télé, en jetant un œil à l'émission devant laquelle tu vas t'endormir le soir. Passionnant! S'il y a un endroit où le vieux se sent roi, c'est bien celui-là et pas seulement à cause du trône.  Ensuite, il faut en sortir et ne pas oublier de tirer la chasse. Je dis ça parce qu' à cet age,  afin d'économiser l'eau et de réduire la facture fluviale, tu ne la tires qu'après un gros caca (je me refuse à écrire grosse commission, parce que on peut craindre un contrôle fiscal avec des formules à la con pareilles), sinon c'est gaspiller. Avec le même souci, tu passes rapidement devant le miroir de la salle de bain en ignorant les robinets, un coup de peigne à la rigueur, pour les non-chauves. Et pourquoi pas faire péter un  coup d'eau de Cologne Mont Saint Michel pour masquer un peu les odeurs et sentir bon. C'est Dimanche! Merde!

Mais le vieux qui se respecte pue un peu et aime bien çà. Avec ton urine qui macère dans la cuvette, ça te rassérène de sentir flotter tes effluves, c'est TON pipi qui te prouves que tu es bien chez TOI. N'oublions pas que le chien, grand ami de l'homme, couche en rond pour avoir sous son nez l'odeur de son trou du cul (véridique) et faire ainsi de beaux rêves.  Chassez le naturel et il revient en aboyant. Mais ne nous égarons pas, il est 10 heures, la journée ne fait que commencer avec la quête du journal. L'acheter? C'est gaspiller ! Acheter un truc avec la date de péremption le jour même c'est risqué. Sans blagues. Le lire au bistrot, ça te revient plus cher avec le prix du café, non le truc c'est de te faire passer celui de la veille par ton  voisin qui est abonné. Tu t'en tapes de l'actu, tu as vu le journal télévisé, non ce qui t'intéresse c'est la rubrique nécrologique. C'est elle qui va déterminer ta prochaine promenade dans un lieu tranquille et fleuri.   Tiens d'ailleurs tu sais ou je vais maintenant… (A SUIVRE)

Repost 0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 06:28

img207

L'apprenti pas sorcier

Me voilà avec la soixantaine entamée; va me falloir devenir vieux! Je vais apprendre  sur le tard. Quand tu arrives aux soixante berges du fleuve de la vie (un peu de poésie ne fait pas souffrir), faut s'y résigner. C'est un peu comme le sommet d'un col en vélo, tu vas devoir descendre, c'est pour ça que le temps passe plus vite. Mais tu sais déjà que tu passeras pas la ligne d'arrivée les bras levés au ciel mais repliés sur ton ventre. Je te dis pas comment ils se font chier les croque-morts pour t ajuster les doigts en queue d'aronde avec la raideur cadavérique. Puis pas question de t 'emboîter lundi avec mardi. La mort c'est  sérieux.

Pour devenir vieux donc, certains commencent tôt, moi j'ai préféré attendre. Voilà donc le nécessaire à savoir si tu veux régresser tranquillement.

Au réveil, le matin, il faut que tu ai mal quelque part, sinon ça ne veut pas dire que tu vas bien mais que tu es mort. Il faut se lever du pied gauche et commencer à rouspéter, à roumèguer plus exactement, parce que tu te sens obligé de parler un peu patois. Pardon! Occitan! Macarel! Le premier soucis c'est le pipi because la prostate. Puis faut préparer les médocs, les poutingues, contre le cholestérol and rock, pour le cœur avec les gouttes pour la prostate pour les messieurs et celles contre les bouffées de chaleur pour vous mesdames. Les bouffées de chaleur qui  vous aurez jusqu'à l'incinération, et même pendant. Puis il faut te soucier des dents, tu les as pas forcément dans la bouche mais dans un verre ou pliées dans un mouchoir quelque part. Mais bon tu peux déjeuner sans puisque tu vas bien laisser tremper tes tartines dans ton café au lait. Comme disait Brel, ça fera des grands fischss et le liquide te coulera dans ta barbe de la semaine. Un vrai délice, un peu bestial, celui de manger comme un goret, mais tu t'en cagues, tu dois rien à personne et tu payes tes impôts. Enfin tu vas te démerder pour pas en payer. Ensuite, le rot n'étant plus de saison tu vas caguer. Le caca c'est un thème majeur dans les conversations des vieux, va falloir étudier toute la palette (si j'ose dire) des possibilités. De la constipation sévère à la diarrhée foudroyante tu dois tout connaître. Tiens d'ailleurs tu sais ou je vais maintenant… (A SUIVRE)

Repost 0
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 17:26

et à Médiapart

Armstrong mort et disqualifié c'est Karak qui marche sur la Une de Médiapart, "un grand pas pour l'homme et un petit pied de nez pour l'humanité" a-t-il déclaré encore dans la lune

Karak, un dessinateur du sud qui n'a pas froid aux yeux !

Repost 0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 06:50

the brick testament - the last supper - 800x346
Je l'avoue humblement, un peu d'humilité ne peut pas me faire de mal, j'étais un mécréant, un infidèle, un athée, un impie, un moqueur de religion. Je voulais transformer les églises, temples, mosquées, synagogues, en boîte de nuit, ou en maisons pour SDF. Orgueilleux que j'étais face à Dieu et son VRP Jésus. J'en étais là de mes blasphèmes et autres sacrilèges lorsque la révélation me fut faite. Je suis comme Saint Thomas, je n'ai tendance à croire que ce que je vois, et là, j'ai vu. J'ai vu le miracle de la multiplication des pains filmé et je suis tombé à genoux et j'ai prié pour que Dieu pardonne mes péchés;

http://www.dailymotion.com/video/x7cop8_bagarre-entre-grecs-et-armeniens-au_news 

Je vous offre ce moment de pur délice

Repost 0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 16:50

img144

Arrivé chez mon copain, je lui annonce qu'il fait partie des riches.

-"tu es malade! Tu veux me payer mon crédit? Non les riches ce sont les mecs comme toi qui ont fini de payer leur maison, avec jardin en plus."

Quatre heures après le montage d'une table de nuit IKEA, je l'invitais chez moi.

-"tu vois, je suis le seul du quartier qui n'a pas de piscine"

-"ben alors, ce sont les autres qui sont riches!"

Le voisin arrivait aussi et je le saluai comme un nouveau riche.

-Tu veux rire! Moi riche? Mais regarde plutôt en face. Piscine, portail électrique, 4X4, BMW, Canal plus..

Le voisin était justement en train  de tailler sa haie, et lorsque je le qualifiais de riche il se mit à rire.

-"tu crois que si j'étais riche je taillerais moi-même mes troènes? .. Non c'est le professeur Jinkewich le vrai richard. Une maison de maître, un parc de 5 hectares, des employés de maison.. Tu l'as là ton riche.

Devant le portail de Jinkewich allait prendre fin ma quête. Le bonhomme par interphone interposé me dit à peu prés ceci.

-"Mon pauvre ami, (là je ne pouvais pas le contredire) si vous saviez ce que me coûte cette propriété, l'entretien du parc, le bassin, le petit personnel (non! Il ne parle pas des nains de jardin!). Mon cher Monsieur (cher! N'exagérons rien, quand tu vois le prix de mon bouquin) en paraphrasant Grégory Corso, je dirais qu'être riche, c'est être assis dans la rue sans attendre personne, sans portable, ni emploi du temps, libre quoi!"

Le lendemain, je retrouvais mon mendiant et sans hésiter, je filais un coup de pied dans sa sébile, j'en avais mare d'être pris pour un con par tous ces riches qui s'ignorent… FIN

Repost 0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 06:44

img144

En France, on n'a pas de pétrole mais un seuil de pauvreté. Cinq millions de Français vivent en dessous, ils sont donc pauvres. Bon, mais si tu es juste en dessus est-ce que cela signifie que tu es riche? Non! Parce qu'il n'y a pas de seuil de richesse! Un truc qui permettrait de dire: "tu gagnes tant, tu es riche! Ferme ta gueule et vote Sarkozy". Il y a bien un seuil de fortune, avec l'ISF, mais bon, tout ceux qui y sont soumis crient à l'injustice. Par contre ceux qui sont pauvres ne crient pas. Y aurait-il plus de dignité à cacher sa misère qu'à étaler sa richesse? (avec des phrases comme ça je pourrais prétendre à l'Académie, en attendant apprend-là par cœur et ressort la dans une soirée bobo, tu auras du succès). Bon, où est vraiment la frontière entre riches et pauvres? Avant c'était facile, les pauvres en vélo, les riches en auto, comme disait Gébé. Aujourd'hui les pauvres ont des voitures qu'ils n'ont même pas volées. Oui, parce qu'un pauvre ça vole, juste pour essayer de devenir riche. Un riche ça vole aussi mais juste pour le rester. Il serait donc judicieux de définir  qui est riche et qui ne l'est pas, juste pour les circonstances atténuantes. J'ai donc vu un vrai pauvre, un qui mendie dans la rue et je lui ai posé la question:

-"D'après toi, qui est riche?

-"C'est celui qui me donne une pièce!"

Je me suis donc abstenu de ce signe extérieur de richesse, çà pouvait perturber mon enquête.

La petite et vieille dame qui donna 20 centimes fut ma première interlocutrice. Je lui demandais si elle se sentait riche?

-"Et pourquoi?"

-"Parce que ce sont les riches qui donnent l'aumône aux pauvres, pardi!"

-"vous n'y pensez-pas, je vis dans un petit logement en payant un loyer démesuré. Non un riche c'est comme le monsieur, là, mon voisin, il loue un grand appartement.."

-"Moi, riche? S'emporta le voisin. Non! Une personne riche elle est propriétaire de son appartement!"

Finalement, ça tombait bien, je devais aider un pote à aménager dans l'appart qu'il venait d'acheter. A SUIVRE


Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 05:54

img109.jpg

Dessin réalisé pour les riverains de cette usine de méthanisation qui porte le nom d'Amétyst. En fait si cette solution peut paraître écologique, faut-il encore qu'elle fonctionne correctement.. Outre les nuisances olfactives que subissent les riverains, (Frêche et le Verts avaient eu la bonne idée de la mettre en zone urbanisée) un incendie s'y est déclaré et l'usine a été arrêtée. Vous pouvez, afin d'en savoir plus, aller faire un tour sur leur site: http://riverainsgarosud.org/

Repost 0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 06:43

img417

Mon entreprise privatisée, la bulle spéculative/financière éclatée, nous voilà avec un trou dans la caisse de 70 000 000 000 d'euros. (j'ai mis des zéros pour que tu mesures bien la longueur) 70 milliards, pour des gens comme toi et moi qui sont contents de trouver un billet de 10 euros oublié au fond d'une poche, ça représente quoi? Et bien c'est simple, tous les habitants de la terre devraient donner ces 10 euros pour que ma boite se remette à flot. Tu imagines? Du premier des chinetoques centenaire au dernier-né des indiens.  Et bien dis-toi bien que tout le monde va raquer. Les clients, les agents, mais aussi les contribuables, puisque l'Etat est actionnaire. Voilà, quand j'étais un feignant de fonctionnaire on rapportait de l'argent à l'état, maintenant qu'on est privé on lui en coûte. Elle est pas belle la loi de la finance? Et mon chef qui me dit "Vous savez pas vous vendre!"  tiens je te reproduis ce bout de dialogue avec lui:

-Vous ne savez pas vous vendre!

-Normal, je suis pas une prostituée, et heureusement pour vous.

-Pourquoi donc?

-Parce que vous seriez mon maquereau et qu'on pourrait vous poursuivre pour proxénétisme;

-Vous êtes irrévérencieux! 

-La révérence était un privilège de la noblesse qui a été aboli la fameuse nuit du 4 août 1789

-Je ne suis pas noble, bien au contraire..

-Méfiez-vous, le contraire de noble, c'est ignoble..

C'est vrai je suis feignant, mais ça m'empêche pas de connaître un peu l'histoire. Arrivé-là, voilà qu'on nous propose un truc de fou. Alors qu'on est au bord de la ruine, l'entreprise nous propose de partir à 55 ans, payé à 70% du salaire jusqu'à la retraite. Les lois de la finance, tu peux pas les comprendre. Ils vont me payer à rien faire, et ça leur fait faire des économies, tu y crois-toi? Tu parles que j'ai sauté sur l'occase! Il aura donc fallut 55 ans pour que je réalise mon rêve:"Etre payé à rien foutre". Et ça grâce à qui?   Comme me dit un copain:"N'oublie pas de remercier le capitalisme!"

FIN (toute ressemblance avec France Télécom n'est pas fortuite)

Repost 0
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 18:03

karak-couleur.jpg

Bon, mon entreprise allait être privatisée. La boite a donc eu la bonne idée de vendre des actions à ses agents. Moi je leur chantais "devient donc actionnaire de ta propre galère, devient donc actionnaire de ta propre misère" un rap composé avec une bande de feignants sudistes (Ha si on avait été plus nombreux!). On leur a bien dit de pas prendre des actions, mais contre l'appât du gain, tu peux pas lutter. Ils m'ont dit quel argument as-tu pour qu'on t'écoute?; J'ai répondu "Vous investiriez vous dans une boite où je travaille?" Ça les a fait rire. Ils ont acheté des actions, ça les a fait pleurer. La bulle informatique/ spéculative a fini par exploser, ont dit les traideurs. Moi, je suis pas très malin, (je sais n'en rajoute pas) mais depuis l'age de deux ans, je sais qu'une bulle s'est fait pour éclater, que ce soit du chewing-gum ou du savon, et sur ce coup là j'avais pas investi un copeck.. Mais là, une autre grande aventure m'attendait avec mon DRH. La première fois j'ai cru que DRH ça voulait dire Directeur des Relations Humaine. Nan! Nan! C'est Ressources. Dans une boite, tu as des ressources matérielles et des ressources humaines. Mais ne cherche pas le DRM, ça n'existe pas. Avec le matériel, la boîte elle est pas emmerdée, ça marche ou pas, on répare ou on jette. Point barre. Tu vois, le matériel ça peut bosser 24 heures sur 24, ça a pas besoin de congés, de vestiaires, de fumer une clope, ça va pas pisser toutes les cinq minutes, ça se syndique pas, ça revendique pas. Le rêve quoi! La merde, c'est qu'il faut encore des gugus pour les faire fonctionner. Alors le DRH nous a dit "Il faut évoluer!" Tu te rends compte! L'humanité n'attendait  que ça, qu'à cinquante piges j'évolue. Je lui ai répondu que j'avais Bac+30 parce que je n'avais pas cessé d'évoluer. Alors va commencer une guerre qui va durer jusqu'à la fin. Tu as remarqué que ça dure toujours jusqu'à ce que ça cesse? A SUIVRE Quand même

(en attendant la suite de cette aventure que fut ma vie professionnelle, tu peux relire DRH-STORY en plus y des dessins)

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 12:21

img417

Gamin, lorsqu'on me demandait ce que je voulais faire lorsque je serais grand, je répondais invariablement: "Rien". Cela faisait rire mon entourage.

-Tu ne veux pas devenir pompier?

-Nan!

-Ni gendarme ?

-Nan!. A la limite voleur, j'aurais bien voulu, mais pas gendarme! J'aimais pas leur uniforme, j'aime pas trop les uniformes d'ailleurs.

Rien faire me convenait parfaitement. Je passais mes journées à observer ma tortue hiberner, à regarder l'activité de la fourmilière, ou encore à rêvasser en regardant les nuages, puis à jouer avec mes copains, ça suffisait à mon bonheur.

A 18 ans, la question changea. On me demandait quel métier je voulais exercer, je répondais: je sais pas. En fait je savais très bien ce que je voulais, je n'avais pas changé d'avis. Je ne voulais rien faire. J'avais découvert la lecture, la musique et le cinéma et ça me suffisait amplement. J'avais pas demandé à vivre, alors autant que ce soit de la façon la plus agréable possible. Bon, j'avais bien pigé quand même, avec ma mère qui faisait des ménages, que je n'étais pas d'une famille de rentier. Alors je me suis renseigné, j'ai écouté les uns et les autres et à l' énoncé de la question qui devenait de plus en plus long: "que veux-tu faire lorsque tu vas entrer dans la vie active?" j'ai répondu: "Fonctionnaire!" avec ce timbre de voix qu'ont les gagnants d'un jeu radiophonique. On m'avait dit beaucoup de bien d'eux, que c'étaient des branleurs, des feignaces, des jamais content, qu'ils gagnaient beaucoup d'argent à ne rien faire. Le seul problème c'était le concours: 300 prétendants dans la salle pour 30 places. Et là, je remarquais que les parents qui dénigraient le plus les fonctionnaires avaient envoyé leurs rejetons passer le concours.. J'ai été pris, eux non. C'était un peu normal, j'étais vraiment très bon à Rien, alors qu'eux étaient, aux dires de leurs parents, excellents en tout. Il y avait donc une justice.

Bon, mais là, j'ai commencé à déchanter. D'abord, il a fallu que je m'expatrie, que j'aille chercher ma planque à Paris. Immigré dans mon propre pays, à vivre avec d'autres immigrés plus colorés que moi, dans des foyers de plus ou moins jeunes travailleurs. Because la paye, c'était loin d'être le pactole annoncé. Je me demandais si c'était vraiment mon salaire  qui poussait la France dans le rouge de la dette. Mais, là où j'ai été le plus déçu, c'est pour le travail. Il fallait travailler, toute la semaine, matin et soir, avec un maigre mois de vacances.

Je découvrais que le seul privilège que tu as lorsque tu es fonctionnaire, c'est pour remplir la feuille d'impôt. Tu n'as qu'un chiffre à mettre, un chiffre inscrit sur ton bulletin de paye de décembre: le montant imposable. Et  l' autre surprise c'est lorsque tu reçois ton imposition, à quelques centimes près c'était le montant du mois de congés payé. 

Il restait les grèves, pour dire que tout ça était un peu injuste et revendiquer plus. Ben là aussi, on m'avait trompé. A chaque grève, une journée de salaire de retenue. Une sorte de travailler moins pour gagner moins. Et on m'accusait de prendre les gens en otage, alors que j'ai jamais demandé, ni reçu, de rançon. Je travaillais dans un Service Public qui gagnait beaucoup d'argent, je voulais simplement que l'on m'en donne un peu plus. A SUIVRE

Repost 0

Qui C'est Celui-La ?

  • : Le blog de KARAK
  • Le blog de KARAK
  • : Dessins d'actu, de presse, d' humour .. Chroniques lunaires.. Dieu à temps perdu
  • Contact

BIENVENUE ICI ET MAINTENANT

 

img332

Ici, tout est gratuit. Tu peux te servir des dessins, des textes pour illustrer ton blog, ton tract, ton fanzine, ta chambre à coucher, tes chiottes... Tu peux aussi aller sur mon second blog, best of de mes dessins: 

   Best of karak

La contrepartie c'est de me faire un peu de pub. Bien sûr, si tu es un pro de l'édition ou si tu as de l'argent à parier sur une bourrique tu peux acheter, ça paye mes crayons... Mais l'important c'est que tu regardes et que tu t'exprimes... 

Je prècise que je ne suis pas responsable de la pub qui envahit l'écran et qui ne me rapporte rien mais me permet de tenir ce blog gratuitement..

Ma Biographie

1951-20...
(champion du monde de la bio la plus courte)

Made in Karakie

 

 

 

Couv pour Karak (1)

Le premier tome a eu un franc succès et est épuisé mais la connerie non, alors on remet ça. Voilà donc la deuxième couche qui ne sera pas en vente dans les bonnes librairies ni les mauvais supermarchés.  (60 pages couleur) Prix: 10 euros port compris Pour acheter tu me laisses un com et prépares la monnaie..

 

 

 

livre-karak.jpg


Acheter une oeuvre d'art pour 8 euros c'est possible!
La preuve, mon bouquin ! Tu m'envoies un mail avec tes coordonnées et tu le reçois chez toi,
au chaud. T
ranquille !

Tous ceux qui l'on lu ne le regrettent pas, les autres si..
Pour les sceptiques lire les com dans la rubrique
Mon bouquin

st karak copie22