Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 19:34

Tête en bas !

 

Aux fenêtres il y avait des rideaux

De si mauvais goût.

Sur les balcons des choses

Si futiles, si inutiles

Et les intérieurs qu’il entrevoyait

Le rassuraient dans sa démarche

Il avait bien fait de se jeter

La tête la première dans le vide

Du dixième étage

De cet immeuble si moche

La seule originalité

C’est qu’il voyait tout ça à l’envers !img234.jpg

Lapin dur à l’huile

 

Un lapin blanc et noir

Captif dans la baignoire

J’ai tout de suite compris

Qu’on le mangerait demain midi

Coups de hachoir

Dans la baignoire

Champignons, olives, petit salé

Pour l’accompagner

Eh hop ! dans la casserole blanche et noire

Le lapin de la baignoire.

Coup de désespoir

Coups de hachoir

Le soir dans le noir

Au juge j’ai tout avoué

J’ai voulu le venger

Le petit lapin blanc et noir

Encore vivant dans ma mémoire.
img134.jpg

Il était comme ça !

 

Il aimait noyer les petits chats,

Il était comme ça,

Tout le monde était bien content

D’avoir un bourreau à chatons

Il les jetait au milieu du lac

Enfermés dans un sac

Il ne mettait pas de pierre

Pour entendre plus longtemps

Les miaulements

Et les gémissements

Les bulles venaient crever à la surface

Lui, les imaginait remplies de souffrance

Certains soirs, il tordait le cou à Manon

En lui demandant d’imiter les chatons

Il aimait tuer les petits chats

Il était comme ça.

Un jour il sera trop fort

Et Manon frisa la mort

Il partit alors à la guerre

Et revint en héros

Avec des décorations

Et des citations

Il n’ aimait pas que tuer des chats

Il était comme ça !
Repost 0
Published by KARAK - dans poésies
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 11:50

img258.jpg
Ce qu’il y a de bien avec l’hiver c’est qu’il est inutile de se lever tôt pour voir l’aurore. Ce moment indécis ou le soleil se lève et où tu te demandes s’il ne ferait pas mieux de rester couché. Que les étoiles s’éteignent, que la lune ferme ses volets et que la fée électricité nous fasse un bras d’honneur en disparaissant. Que pour un instant, un instant suspendu aux portes du néant, tout soit du plus profond des noirs, noir d’encre, noir de chine, noir de mars, que cette noirceur nous incite à l’humilité. Humilité collective et individuelle. Mais non, le soleil se lève toujours en étirant les ombres et en couvrant de glacis glacial la végétation. Il éclaire ma page blanche pour que j’y dessine une connerie qui à moi aussi me fera oublier la noirceur du monde éclairé. L’espace d’un instant, un instant suspendu aux portes du néant..

Repost 0
Published by KARAK - dans poésies
commenter cet article
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 21:43
img234.jpg

Le diable et le manant

 

Sieur Gobevin, manant de son état

Criait avec force sa misère

En sa modeste chaumière

Devenue sinistre galetas

Entouré de ses pouilleux enfants

De sa femme famélique

Il s’en prenait au tout puissant

De manière peu biblique

« Dieu ! qu’ai-je donc fait

pour autan de malheur mériter ?

Je t’ai prié sans succès,  en vain,

Aussi me voilà obligé d’invoquer le malin ! »

A peine ces mots prononcés

 La pièce s’emplit de fumée

Belzébuth était là,  cornes sur cap

Queue fourchue et sabots  en vrac

«Pauvre vilain, je suis prêt à te donner

ce que tu voudras

mais ton voisin mal aimé

le double recevra »

Gobevin rêvât de tout, vaches, génisse,

Cochons, mais ne supportait

 Que son prochain jouisse

De sa préséance doublée

Alors après réflexion il réclama

Qu’un œil on lui creva 
Repost 0
Published by KARAK - dans poésies
commenter cet article
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 12:35
img166.jpg

 

La vengeance du gazon!

La végétation poussait au crime
Le jardinier assassin en herbes.

Elle fut coupée

Lui, jugé non coupable.

Celles qui réclamèrent justice

Furent tondues à ras.

Mais le destin farceur

Fit souffrir l’homme au sécateur

Des amygdales.

Il fut opéré des végétations

Dans le tourment
 Du chatiment
.

Repost 0
Published by KARAK - dans poésies
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 07:11
img135

 

Tous les soirs
Au zinc du bar,

Elles arrivent deux par deux,

Il y en a des fluettes,

Des rustiques,

Des élégantes,

Avec ou sans gants.

Toutes virevoltent,

 me font signe

signes de mort

Signes de croix.

Toutes ces mains.

Tendues vers moi,

Des mains d'hommes tristes

Qui n'ont pas donné de caresses depuis longtemps

Des mains de filles de joie

Qui ont vendu des caresses trop souvent.

Et je leur plante un alcool dans leur paume

Odeur d'anis,  arôme de pomme

Qu'importe le parfum,

Pourvu qu'il masque l'ivresse.

La recette sera bonne ce soir,
Grace à la longue femme en noir...


Repost 0
Published by KARAK - dans poésies
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 17:04

 

Je suis la femme sable

Insaisissable

Toujours effacée

Après la marrée

Je suis la femme sable

Détestable

Disparaissant

Au moindre vent

Je suis la femme sable

Indispensable

Dessinée sur la grève

Convoitée dans tes rêves

Comme un autre toi-même

Qui demande qu’on l’aime

Je suis la femme sable

Insaisissable

Mais si tu veux me statufier

N’oublie pas le mortier !

 

Repost 0
Published by KARAK - dans poésies
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 17:33

 

 

Après la haie

Le cheval est tombé

La patte cassée

Il a fallut l’achever

Mon père l’a abattu

Et a ramené un morceau cru

Ce soir après le repas

Nous avons l’étalon au fond de l’estomac
Repost 0
Published by KARAK - dans poésies
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 17:29

LAPIN DUR A L'HUILE

Un lapin blanc et noir

Captif dans la baignoire

J'ai tout de suite compris

Qu'on le mangerait demain midi

Coups de hachoir

Dans la baignoire

Champignons, olives, petits salés

Pour l'accompagner

Et hop! dans la casserole blanche et noire

Le petit lapin de la baignoire.

Coup de désespoir

Coups de hachoir

Le soir

Dans le noir

Au juge, j'ai tout avoué

J'ai voulu le venger

Le petit lapin blanc et noir

encore vivant dans ma mémoire...
Repost 0
Published by KARAK - dans poésies
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 06:17

La vieille aux petits pas

 

Mais où va-t-elle ?

La vieille aux petits pas

Vers quel autel

Vers quel trépas

Mais qu’apporte-t-elle ?

Dans son cabas

Un pot de miel

Où du tabac

La vieille aux petits pas

Mais que cache-t-elle ?

Sous son minois

La vieille aux petits pas

Un peu d’elle

Un brin de joie

Un peu de ça !

Un peu de ça !

Elle va faire croire qu’elle a 20 ans

En chantant pour des mal-voyants
La vieille aux petits pas..

Repost 0
Published by KARAK - dans poésies
commenter cet article

Qui C'est Celui-La ?

  • : Le blog de KARAK
  • Le blog de KARAK
  • : Dessins d'actu, de presse, d' humour .. Chroniques lunaires.. Dieu à temps perdu
  • Contact

BIENVENUE ICI ET MAINTENANT

 

img332

Ici, tout est gratuit. Tu peux te servir des dessins, des textes pour illustrer ton blog, ton tract, ton fanzine, ta chambre à coucher, tes chiottes... Tu peux aussi aller sur mon second blog, best of de mes dessins: 

   Best of karak

La contrepartie c'est de me faire un peu de pub. Bien sûr, si tu es un pro de l'édition ou si tu as de l'argent à parier sur une bourrique tu peux acheter, ça paye mes crayons... Mais l'important c'est que tu regardes et que tu t'exprimes... 

Je prècise que je ne suis pas responsable de la pub qui envahit l'écran et qui ne me rapporte rien mais me permet de tenir ce blog gratuitement..

Ma Biographie

1951-20...
(champion du monde de la bio la plus courte)

Made in Karakie

 

 

 

Couv pour Karak (1)

Le premier tome a eu un franc succès et est épuisé mais la connerie non, alors on remet ça. Voilà donc la deuxième couche qui ne sera pas en vente dans les bonnes librairies ni les mauvais supermarchés.  (60 pages couleur) Prix: 10 euros port compris Pour acheter tu me laisses un com et prépares la monnaie..

 

 

 

livre-karak.jpg


Acheter une oeuvre d'art pour 8 euros c'est possible!
La preuve, mon bouquin ! Tu m'envoies un mail avec tes coordonnées et tu le reçois chez toi,
au chaud. T
ranquille !

Tous ceux qui l'on lu ne le regrettent pas, les autres si..
Pour les sceptiques lire les com dans la rubrique
Mon bouquin

st karak copie22