Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 16:37

 

Où en était-on resté! Tu te souviens? Suite à cette tragi-comédie (lire DRH-STORY) Je me suis promis de ne plus caricaturer mon DRH. Je lui ai mené une vie d'enfer aux CHSCT (Comité d'Hygiène de sécurité en Condition de Travail). J'ai osé le mettre en cause personnellement devant le directeur régional qui m'a… je ne dirais pas approuvé, mais disons "compris". Avec tout le double sens que cela comporte. Mais le temps passe et le soir des élections professionnelles, avec mes potes de SUD on cartonne avec 52% des voix, laissant loin derrière  les grosses cylindrées de la CGT, CFDT et FO. Après le dépouillement je veux pas partir sans afficher les résultats. Je fais une affichette où je remercie les 250 votants ( plus de 80% du personnel) et bien sûr ceux qui ont voté pour nous. Il est 10h du soir, je suis là depuis 7h du mat, j'ai pas envie de développer davantage et comme il y a un gros blanc sur l'affichette, je fais une caricature à l'arrache de mon sinistre chef en lui faisant dire "et à moi, on ne dit pas merci!"

Le lendemain le directeur m'appelle en me disant que mon DRH veut me mettre au tribunal pour harcèlement moral.

-Il est dans une rage folle pour le dessin sur le panneau d'affichage, et il a sorti  un gros dossier sur vous-

-les dessins?

-Oui!

-ceux qu'il affichait dans son bureau?

-Oui!

-comme je vous sais intègre, vous seriez prêt à témoigner en ma faveur au tribunal?

-….

-On affiche rarement dans son bureau des choses qui dérangent.

-En effet.

-Bon, vous pourrez lui dire également que j'ai  l'enregistrement  d'un message qu'il m'a laissé sur ma boîte vocale où il parle du suicide de Bernard en me racontant son dossier médical. (Ben, oui, j'ai appris à me défendre avec ces gens-là, Monsieur). S'il veut y aller qu'il ne se gène pas, en plus l'affaire sera bien médiatisée, harcèlement humoristique c'est rare! Et sa carrière de DRH Killer risque d'en prendre un coup (je sais aussi parler de ce qui les touche vraiment!)

-Ecoutez! Si vous me promettez de ne plus le caricaturer je vais le calmer;

-Mais je ne lui en fait plus, mais là, je me suis lâché, puis le dessin est si anodin. Par contre s'il veut en découdre, je lui propose un duel, à la loyale, dans la cour de l'établissement. Comme je suis le plus âgé, je choisis les armes, se seront des pistolets à fléchettes Euréka.

- Vous au moins vous ne perdez pas le sens de l'humour.

-Pour vous supporter et ne pas finir comme Bernard c'est indispensable.

Il n'y aura pas de procès, juste avant que je quitte la boite pour ma préretraite méritée (les années de combat syndical devraient compter double) j'apprends qu'il est muté à la Réunion. Et un de mes potes est réunionnais. Inutile de te dire qu'ils auront l'intégrale avant qu'il arrive. Et mon premier jour de liberté, je lui claque un dernier dessin..

 img365.jpg

Epilogue de l'épilogue:

Alors que je te contais par le menu cette histoire, un mail m'arrive de mes collègues syndiqués. En pièce jointe un tract de la CGC dénonçant les méthodes managériales de FT; et devine quel est le nom de leur représentant? Ben, oui, la roue tourne... les girouettes aussi…

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 18:29

Mon DRH commence "Voilà, je connaissais bien Monsieur M, il était venu s'accuser de vol.."

-"COMMENT? VOUS LE TRAITEZ DE VOLEUR?" j'ai 40 de fièvre d'un coup!

-"Non, il avait pris des composants électroniques sur des platines qu'on apportait au ferrailleur. Non! mais c'est pour vous démontrer qu'il avait des problèmes psychiatriques! D'ailleurs il avait fait une dépression!"

J'entends le bruit de ma chaise qui claque contre le placard. J'entends hurler! Et je mets une seconde avant de me rendre compte que c'est moi qui gueule:

-"ESPECE DE POURRI! VOUS PARLEZ D'UN MEC QUI A PREFERE SE FLINGUER QUE REVOIR VOTRE TRONCHE DE TORSIONNAIRE!" Et j'en sors, j'en sors, je ne maîtrise plus ce que je dis! Ça sort comme d'un volcan, d'un furoncle plutôt, que du pus! que je lui balance en pleine gueule. Le cadre d'à coté est passé de cierge à cire liquide. Je claque la porte mais emporté par la rage je continue à gueuler. Je suis dans le couloir brumeux, je pleure je crois, les portes s'ouvrent et aux regards de mes collègues je comprends que je dois avoir une tête de forcené. Un copain me harponne par le bras et me calme.

"Tu le sais bien que ce sont des pourris?"

"Oui, mais pas à ce point"

img134.jpg

Je recroiserai mon DRH, ce jour là et je lui conseillerai de rester à 15 mètres de moi pour notre "intégrité physique". J'ai passé ma vie sans donner un coup de poing (j'en ai pris quand même) mais là je suis prêt à en distribuer, même si trente bons kilos nous séparent. Ce mec là m'a appris à haïr et je lui en veux encore aujourd'hui.

Je prends la décision de ne plus faire de dessins sur lui, je ne peux plus faire rire avec lui, même à ses dépends..

Voilà, la fin de cette saga, comme tu l'imagines la fin a été difficile à écrire.. Il me reste un épilogue plus jouissif à te raconter.. Patience..

 

 

 

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 18:08

C'est un lundi, je rentre de congés, je suis détaché au syndicat, le téléphone sonne, c'est une copine à la voix embrumée:"Bernard s'est suicidé!". Maudit lundi! Elle m'explique. Bernard devait rentrer de congés. Son absence les a inquiétés, c'était pas le genre à ne pas prévenir. Le DRH alerté a simplement dit qu'au bout de trois jours il risquait une procédure disciplinaire. Tout le service s'est mobilisé pour trouver un parent qui a fait la "macabre découverte" comme ont dit les journaux. C'était en été, et le corps était resté à la chaleur pendant deux ou trois jours. Sordide. Pire! à son enterrement, ses collègues de service étaient présents, mais personne de la hiérarchie. Ma copine est effondrée, elle me dit que personne, non plus, n'est venu les voir dans le service, qu'ils ne répondent pas au téléphone qu'ils sont en état de choc devant cette attitude.

Je vais les rejoindre. Bernard était célibataire, à peine 50 ans, moins peut-être, il était renfermé, un peu bileux ET SON SERVICE ALLAIT FERMER. Ce même service que le directeur avait félicité six mois plus tôt pour s'être investi et avoir réussi à faire fonctionner un logiciel de merde qui n'arrêtait pas de bugger. Résultat: "on délocalise, trouver vous du boulot" "allez vous vendre à d'autres chefs de service.." Quatre mois que ça durait, pas de propositions de la boite, le mépris total. Pire il est demandé au personnel, hyper compétant sur le métier, de l'apprendre à des collègues de Toulouse redéployés eux-aussi!

Je les rejoins, la salle comporte huit positions de travail, dont une est inoccupée, cette absence prend toute la place. Ma surprise vient de mes collègues qui culpabilisent. Ils n'ont rien vu venir. Je leur explique qu'ils étaient tellement en  souffrance eux-même que c'est normal de ne pas avoir remarqué que celle de Bernard était encore plus profonde. J'ai vraiment la rage de les voir endosser une responsabilité qui n'est pas la leur .

Mon portable sonne c'est le DRH

img134.jpg

 "Vous traînez dans les services, montez à mon bureau!"

-"Non, désolé, je suis en deuil, j'ai pas envie de vous voir"

-"C'est un ordre"

-"Je suis en détachement syndical tous les lundi, vous devriez le savoir, je n'ai pas d'ordre à recevoir de vous aujourd'hui."

-"Montez à mon bureau, c'est important"

-" A la bonne heure! Je vous demande pas de dire s'il vous plait! Je vais monter!"

La porte du bureau poussée, il m'attend, auprès de lui le cadre sup, du service en question, pale comme un cierge.

"Nous allons parler de monsieur Bernard M" je refuse de m'asseoir!

"C'est avec ses collègues qu'il faut en parler"

"on va y aller! Mais avant asseyez-vous, j'ai des choses à vous dire!"

Je pose une fesse sur la chaise, mais je sens que ça va tourner aigre.

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 12:27

Mon DRH m’envoie avec un chef de service « contrôler » une équipe. En fait, c’est pour me convaincre de la nécessité de la Performance Individuelle Comparée. Nous arrivons sur le lieu du dérangement, le parc des expos de Montpellier. On trouve les deux agents devant la grille d’entrée. Ce sont des copains et à leur mine réjouie je sens qu’on va rire.

« Bonjour chef, ça tombe bien que vous soyez-là ! Comment on fait pour entrer ? »

Le chef, pas un mauvais gars, mais très obéissant aux ordres : « C’est écrit dessus, il faut sonner ! » dit-il en appuyant sur la sonnette, pas de réponse. « Chef, on sait lire, quand même , ça fait dix fois qu’on sonne ». « Il n’y a qu’à appeler le numéro indiqué ! » se défend le chef. Le collègue lui tend son portable « Touche bis Chef ! » Le chef s’exécute, rien. « Et Chef y a rien qui vous choque ? » « Heu quelque chose devrait me choquer ? » « Vous voyez pas Chef qu’on est venu avec deux véhicules le camion plus le nacelle ? » « Oui ? » « Vous voyez de l’aérien ici, Chef » Chaque fois qu’il ponctue avec "chef" ça nous déclenche un début de fou rire. « Non » « Pourtant Chef sur l’ordre de travail il est bien noté utiliser le nacelle ? » et il lui tend l’OT. « Oui, heu c’est une erreur de la doc » « Bon , venons-en aux choses sérieuses, vous croyez qu’elle va être bonne notre performance aujourd’hui ? Chef ».  Le Chef ne sait plus quoi dire, il s’en sort avec « vous n' avez qu’à laisser tomber et prendre un autre dérangement ». « Chef il faut vous dire qu’on était sur un autre dérangement mais qu’on nous a demandé d’intervenir sur celui-là en priorité. Il y a sept abonnés interrompus dont un prioritaire. On fait quoi ? ». Quinze jours plus tard, après deux ou trois autres exemples le PIC est abandonné après deux mois de boxon..

img870.jpg

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 11:23

 Je précise que l’histoire que je te raconte s’est passée il y a quelques années, ne tremble pas pour moi quand même, enfin si un peu parce que les derniers épisodes seront violents. Voilà le nouveau cheval de bataille de mon DRH: c’est la PIC. Performance Individuelle Comparée. Comme des canassons, on va nous mettre des dossards et nous faire courir au boulot comme des bourrins. Y aura-t-il un supplément de picotin pour le premier, non, non, par contre des petits coups de cravache pour les derniers (tous les autres en fait). Et voilà qu’il souhaite que des agents qui bossaient seul ou en binôme se tirent la bourre. Pour les plus fayots, et pas forcément les plus bosseurs ça marche. La mise en commun des expériences le matin devant une tasse de café, la solidarité quand un collègue est dans la merde, fini tout ça ! Ils inventent même des « nomades » des gars qui ne passent plus par la case départ/bureau pour bosser, ça les isolera bien. Faudrait pas qu’ils lisent un tract ou soient informés de quelque chose dont ils ont droit.

 ( j’ai réutilisé l’idée du dessin pour Caterpillar. Par contre mon chef avait une Picasso, c’est son coté artistique..) 

img865.jpg

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 08:36

img338

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 08:32

 

img339

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 08:19

 

 

img337

Ben oui, il te faut bosser un peu. Alors tu imprimes ces pages, tu sors tes crayons de couleurs et tu me colories tout ça pour Lundi.

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 08:13

Je l’ai vu venir mon DRH quand il m’a imposé « un entretien de progrès ». Progresser à mon age ?. Franchement, c’est contre nature. Cet imbécile en costume clair et au physique de catcheur croit m’impressionner, je le sens, et je ne fais rien pour l’en dissuader. Les prétentieux sont toujours plus facile à moucher quand ils sont sûr d’eux !  Il me fait l’éloge de l’entretien annuel avec son supérieur. Je lui réponds que je ne suis pas une bagnole et qu’avec le kilométrage que j’ai au compteur faut pas trop me chahuter sinon je risque la grosse panne.

Il applique ce qu’on lui a appris dans le registre mater une forte tête.

-« Pouvez-vous me dire votre principal défaut ? »   C’est ça mon pote je vais donner le bâton pour me faire battre, mais si je réponds non, il va noter têtu et sera content de lui.

-« oui » et là je me dis que j’ai dix secondes pour trouver la phrase qui le coincera.

-« je vous écoute » dix secondes de plus de gagnées.

-« Je crois que j’ignore mes qualités » tiens mon con, prend ça dans les dents et analyse..

Mais le bestiau ne se résout pas à laisser tomber, il insiste:

-« Et votre principale qualité ? » J’ai envie de lui répondre que je l’ignore justement ou que je pisse assis pour pas en foutre sur l’ abattant, mais non j’improvise, parce qu’en fait c’est ma seule qualité (si, si, n'insistez pas!).

-« Je crois que je connais bien mon principal défaut dont je viens de vous parler »

Je l’ai eu au fleuret moucheté.

-« je ne vous comprend pas »

-« moi si, mais cela fait 55 ans que je me fréquente c’est peut-être pour çà »

Il a regardé sa montre, m’a fait signe avec la main comme s’il chassait un mouche, et je suis sorti du ring avec une joie intérieure à foutre la honte au Dalaï Lama 

Du coup je vais faire un numéro spécial "Pif le chien" succés et grincement de dents assurés

img336.jpg

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 16:59

img861.jpg

 

Tiens en voilà un qui va morfler, un cadre sup, il a osé dire à mon DRH préféré que c’était facile de dire de supprimer des voitures d’entreprise dans les services ; quand (comme mon DRH)  les cadres de fonction ont un véhicule du même nom.  Contre un simple forfait annuel  ils bénéficient d’une voiture neuve, privée, dont tout est pris en charge, même pendant les vacances (essences, réparation, assurance, autoroute..) . Ben, voilà pour avoir osé dire ça en conseil de direction le voilà muté en mobilité interne dans un service à mille lieux de ses compétences. Bon, je vais pas le pleurer, il m’avait foutu une retenue de 1/30 pour avoir tenu une AG de 10 minutes.. Mais je lui propose de se lâcher dans un tract, pas moyen… Ses collègues cadres gueulent derrière, mais font les canards devant.. Pauvres types..

Repost 0
Published by KARAK - dans DHR STORY
commenter cet article

Qui C'est Celui-La ?

  • : Le blog de KARAK
  • Le blog de KARAK
  • : Dessins d'actu, de presse, d' humour .. Chroniques lunaires.. Dieu à temps perdu
  • Contact

BIENVENUE ICI ET MAINTENANT

 

img332

Ici, tout est gratuit. Tu peux te servir des dessins, des textes pour illustrer ton blog, ton tract, ton fanzine, ta chambre à coucher, tes chiottes... Tu peux aussi aller sur mon second blog, best of de mes dessins: 

   Best of karak

La contrepartie c'est de me faire un peu de pub. Bien sûr, si tu es un pro de l'édition ou si tu as de l'argent à parier sur une bourrique tu peux acheter, ça paye mes crayons... Mais l'important c'est que tu regardes et que tu t'exprimes... 

Je prècise que je ne suis pas responsable de la pub qui envahit l'écran et qui ne me rapporte rien mais me permet de tenir ce blog gratuitement..

Ma Biographie

1951-20...
(champion du monde de la bio la plus courte)

Made in Karakie

 

 

 

Couv pour Karak (1)

Le premier tome a eu un franc succès et est épuisé mais la connerie non, alors on remet ça. Voilà donc la deuxième couche qui ne sera pas en vente dans les bonnes librairies ni les mauvais supermarchés.  (60 pages couleur) Prix: 10 euros port compris Pour acheter tu me laisses un com et prépares la monnaie..

 

 

 

livre-karak.jpg


Acheter une oeuvre d'art pour 8 euros c'est possible!
La preuve, mon bouquin ! Tu m'envoies un mail avec tes coordonnées et tu le reçois chez toi,
au chaud. T
ranquille !

Tous ceux qui l'on lu ne le regrettent pas, les autres si..
Pour les sceptiques lire les com dans la rubrique
Mon bouquin

st karak copie22