Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2021 2 19 /10 /octobre /2021 09:06

Je ne sais pas vous, mais ça commence à m’agacer grave ces histoires d’identité nationale, de français de souche, de grand remplacement…  Je suis du Midi au pays ou les extrêmes-droite font leur fiel.  En quoi je serais différent d’eux ? Mais  putain ! j’ai des yeux pour voir et pour lire, des oreilles pour entendre et une bouche pour gueuler…! Tiens ici, pas loin, il y a un panneau sur l’autoroute : Agde Ville Grecque. Ben oui, les grecs étaient ici sur tout le littoral méditerranéen, ils ont commercé, mais pas que, un bout de la racine de la souche doit être grecque. Puis ils n’ont pas apporté que des marchandises, ils ont fait connaitre leurs philosophes, leur culture et au passage on leur a pompé leur alphabet pour notre langue, sans leur verser un copeck. . Plus loin tu as Nîmes, la Rome française  avec ses arènes sa maison carrée, son temple de Diane, Arles a en plus un théâtre romain, le pont du Gard, et les romains c’étaient qui, des ritals  qui avaient fait de Narbonne une capitale régionale. Un autre bout de la racine est romain. Ici Les romains se sont bien entendu avec les gaulois. Les gaulois dont la principale grandeur est d’avoir inventé le tonneau, et d’en boire le contenu, c’est César qui l’a dit. Et il faut toujours rendre à César ce qui lui appartient.  Si tu vas plus à l’ouest tu as Perpignan la Catalane. Catalan, c’est pas vraiment français de souche et pourtant il y en a dedans… Catalan, occitan, provençal tous ces « pays » avaient une langue que la France a longtemps niée. Bon et en PACA alors, ben vous avez Roquemaure, le massif des Maures, la Londe les maures, Canet des Maures. Voilà donc que ce pays a un ADN teinté de moricaud. Et les juifs, tu vas me dire ! Ben, entre-autre ils sont à l’origine de l’université de Médecine de Montpellier. C’est bon ! On a fait le tour ? J’ai un peu oublié les Wisigoths et les Ostrogoths, présents aussi ici à l’époque.  Faut pas oublier, non plus, Annibal qui a traversé la région avec une armée qui aurait pu tout dévaster, mais non, il envoyait des émissaires pour acheter les vivres pour le ravitaillement, mieux certains se sont enrôlés dans son armée.   Et les français de chez France alors ? Voilà, voilà, ils sont venus, ils sont tous là, avec Simon de Monfort et la croisade des albigeois qui ravagea la région. Première génocide à Béziers où toute la population réfugiée dans l’église est massacrée « Tuez-les tous,  Dieu reconnaitra les siens » Même devise que les terroristes islamiste. Remarque Béziers n’est pas rancunière en élisant un catho dont sa moitié flirte avec  l’Opus Dei. Monsieur anti-immigration dirige une ville dont l’emblème est un chameau, rigolo non. Tiens  pour Nîmes les armoiries sont un crocodile sous un palmier. Marrant aussi, même si avec le réchauffement climatique il n’est pas impossible de rencontrer bientôt ces animaux dans notre région… Je te laisse le choix de conclure sur notre identité.

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2021 5 01 /10 /octobre /2021 07:59

Lors du WE dernier, j'ai été invité à lire un texte de mon cru, voilà celui que j'ai choisi:

 

 

ESPAGNOL DE MERDE

Mon papé maternel était un Espagnol de merde. C’est comme ça qu’on disait à l’époque. Pas « immigré » ni « sans papiers » ou « clandestin » non, non, Espagnol de merde ! . Pour les Italiens on disait les macaronis, ça suffisait.

A 14 ans il avait franchi illégalement les Pyrénées pour venir manger le pain des Français. A partir de12 ans il avait travaillé dans une mine puis dans une carrière mais ça devait pas suffire pour le nourrir. Il avait trop d’appétit pour un Espagnol. On sait que les Espagnols sont tous petits, secs et maigres avec des dents de cheval et qu’ils font un festin avec une boîte de sardines. Lui non, il était grand et costaud et mangeait comme un vrai Français, mais il restait un Espagnol de merde. Tout comme ses enfants, et ma maman se crêpait le chignon avec ceux qui l’insultaient.

Mon papé était maçon, il avait épousé une espagnolette, ma grand-mère. Pas une vraie Française ne l’aurait accepté comme époux, une dévergondée peut-être. Et à force d’être traité d’Espagnol de merde, il s’est mis à sentir la merde. Si, si, il faut dire qu’en ce temps là le tout-à-l’égout n’existait pas et que mon papé était appelé chaque fois qu’une fosse septique se bouchait. Là, il y était dedans jusqu’à la ceinture, et les éclaboussures lui collaient au visage. Sentir la merde, c’est pas agréable, mais sentir la merde des autres, c’est pire, d’autant qu’il refaisait aussi les tombeaux et qu’il déplaçait les vieux cercueils tout dégoulinants de pourriture. Aussi ! Il était le seul à vouloir le faire, même les macaronis refusaient. Lui pour nourrir sa femme et ses trois enfants il aurait fait n’importe quoi. C’était bien un Espagnol de merde !

Puis un jour, on a commencé à le regarder de travers, les Allemands menaçaient de venir manger la viande des Français.

On lui a alors proposé de devenir français. On ne parlait pas d’immigration choisie alors, on disait qu’il aurait des devoirs. Justement, ça tombait bien, on venait de déclarer la guerre, et comme la dernière fois ça avait fait beaucoup de morts français, on lui a fait une proposition. S’il partait à la guerre, il deviendrait Français, il pourrait continuer à manger le pain, comme avant, mais sans se faire traiter d’Espagnol de merde. S’il restait, on le traiterait de pétochard et de profiteur d’Espagnol de merde.

Et voilà comment mon grand-père est devenu français, en plus il a eu la bonne idée de ne pas se faire tuer, ni d’être prisonnier. Il n’aurait pas aimé manger le pain des Allemands, puis ma mamé et ses trois enfants, je n’sais pas comment ils auraient fait pour continuer à manger celui des Français.

Maintenant, ses enfants ne sont plus des Espagnols de merde, son fils, mon tonton, milite même au Front National. C’est dire si on est de vrais français, si seulement on n’était pas emmerdé par ces immigrés de merde !

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2021 3 22 /09 /septembre /2021 15:37

C'est fait, ça y est, enfin, c'est défait surtout. Poussières j'étais, cendres je retourne. Qu'est ce que j'insinue? Que je suis incinéré, c'est pas insidieux, c'est ainsi sans Dieu. Pourquoi je me suis fait incinérer?  Attends j'ai lutté toute ma vie pour pas devenir un pourri, c'est pas pour abdiquer après ma mort! Dieu te promet de monter au ciel, moi c'est des cendres sur terre. A contre courant jusqu'au bout!

 On dit que la mort laisse un goût de cendre dans la bouche, c'est l'inverse! C'est un goût de bouche dans la cendre. C'est vrai, si tu viens tripatouiller mes restes, tu vas trouver quoi? Des couronnes en fer blanc remboursées à 50% par la sécurité sociale.. Le pire,  c'est que moi qui ai gueulé mille fois, "élection piège à cons" je me retrouve dans une urne pour le restant de ma mort. Y a que toi que ça fait rire.. C'est ce qu'on appelle l'humour noir et aujourd'hui j'en comprends tout le sens! C'est triste une urne, mais je te dis pas de l'intérieur!  Je sais pas, moi, ils pourraient en faire en verre, des polies ou pas. Puis en faire des communes où tu pourrais entasser grands parents, parents, enfants, petits enfants..  Tout cela dans les cinquante nuances de gris plus ou moins foncées. Un peu comme ces bouteilles de sables colorées. Enfin, ce que j'en dis, pour moi de toute façon c'est cuit, si j'ose dire. Mais avec les goûts de chiottes de mes contemporains, et leur humour à la Patrick Sébastien, ils sont foutus de faire des gros cendriers en plâtre véritable, avec une clope qui s'allumerait façon lampe de chevet..

Poussières j'étais, cendres je retourne. Heureusement de temps en temps la petite lucarne s'ouvre, telle une lune rousse dans ma nuit sans étoiles et l'œil bleu de ma petite sirène vient m'enrichir d'une larme.. Et j'ai la tristesse de ne plus pouvoir pleurer..

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 11:58
Vous qui passez sans me voir.... Là ce sera possible...

Très gros et sympathique "festival des arts" en fin de semaine. Si vous venez choisissez plutôt le Week end, il y a des petites animations des mimes, des lectures, des expos plein air.... On est une centaine de participants, non pas cloitrés dans un parc d'expo, mais éclatés en divers lieux, ateliers et maisons du village. Bref un agréable moment à passer surtout que la météo prévoit du beau temps... A ce tantôt comme disent les belges....

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2021 1 06 /09 /septembre /2021 15:44

 J’ai toujours pris des auto-stoppeurs, ayant moi-même beaucoup auto-stoppè, cette pratique a quasiment disparue d’ailleurs, remplacée par des blablamachin et autres bidules informatiques. Un jour j’essaierais d’écrire toutes ces rencontres, mais pour l’instant je me concentre sur la plus comico/tragique d’entre-elle.

Je traverse Montpellier au volant de ma formidable 4L, je retourne au boulot après la case cantine. Là, sur le trottoir j’avise un cycliste qui tend le pousse. Il porte sur la tête le fameux casque à boudins de cuir de l’époque, il porte également des mitaines et un cuissard. Je me dis qu’il a dû avoir un problème mécanique. Je m’arrête, il monte, s’assoie et me regarde comme pour me dire « on y va ? »

Je l’interroge : »Et le vélo ? »

-Quel vélo ?

-Ton vélo !

-Ah ! mon vélo ! Il est chez ma tante à Celleneuve (un quartier de la ville)

Un peu surpris je lui demande :

-C’est là que tu vas ?

-Non je vais à la Colombière  (c’est l’hôpital psychiatrique de Montpellier) Et là tout s’éclaire ! Ce garçon a des problèmes d’équilibre et pas que mentaux, d’où l’accoutrement. Cela me fait faire un détour mais je ne me sens pas de le larguer au prochain carrefour.

-On y va !

-Je suis professeur chirurgien, m’annonce-t-il

J’esquisse un « ah » pour masquer mon envie de rire.

-On  me croit pas quand je dis ça !

-Sans blague !!!

-Je suis spécialiste du cancer de la tête.

-Ah bon, ça existe ça ? Quoi comme cancer, la bouche,  le visage, les oreilles ?

-Non, la tête ! Il plante alors l’index sur sa tempe.

- Le crane ? Le cerveau ?

-C’est ça que j’opère, le cerveau !

-La vache ! C’est un sacré boulot.

-D’abord, il faut raser le crane, puis l’ouvrir et enlever le merdier.

Oups ! C’est la chirurgie pour les nuls en une leçon. Quelque part je me dis qu’il a dû y passer et que le casque c’est aussi pour ça. Il continue à me la jouer grand saigneur :

-Le sang pisse partout ! Il faut l’éponger…

Heureusement on arrive devant l’entrée de l’établissement avant l’hémorragie interne.

-Nous sommes arrivé professeur !

Il sort de la voiture en me balançant  un « merci chauffeur » qui me va droit au cœur.

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2021 1 06 /09 /septembre /2021 09:33
Art sacré Amazonien
Art sacré Amazonien
Art sacré Amazonien
Art sacré Amazonien

Je suis allé visiter cette expo et j'ai été vraiment enchanté de ce que j'ai vu. Ces sculptures sur bois flotté ou sur racines emberlificotées, sont peintes et ont comme sujet des mythes et légendes amazoniens., d'où l'expression du "sacré". Regardez bien et vous verrez apparaitre des têtes, des serpents des dauphins.  Inutile de vous dire, mais je le dis quand même, au risque de passer pour un gros béotien que je préfère ces œuvres à celles de Soulages . C'est dit vous pouvez siffler...

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2021 7 05 /09 /septembre /2021 15:54

img023Cette nuit j’ai fait un rêve étrange et pénétrant comme disait Verlaine. Je retrouvais la maison de mes grands-parents morts depuis plus de vingt ans. Une maison construite par mon papé maçon. Je gravissais  l’escalier donnant accès à la terrasse. Sous mes pieds, les petits galets de rivière qu’il avait incrusté dans le béton « pour pas que cha  gliche quand il pleut ». En haut des marches, un énorme chat, une sorte de lynx, m’interdisait le passage, je dus le menacer pour accéder à la porte d’entrée. Je tournais la poignée, et je retrouvais la pièce familière de mes vacances d’enfant. Un carrelage tout en couleur, une frise multicolore, façon azulejo des pauvres. Face à moi, la porte de la chambre de mes grand-parents et la petite fêlure, toujours présente, sur la poignée en porcelaine. La chambre austère, seulement habitée par le souvenir des ronflements de locomotive de mon papé.  A la tête du lit, un petit crucifix avec son rameau de laurier béni. La chambre d’a coté, intacte aussi, avec l’énorme duvet qui  faisait ressembler, mes parents qui s’y couchaient, à une énorme tortue à deux têtes. L’immense armoire embaumait la lavande. Je retournais sur mes pas dans la grand salle pour voir mes grands-parents danser dans leur cadre en faux bois, lui très droit, très digne, avec la force des humbles, elle avec le sourire qu’ont toutes les grands mères pour leurs petits enfants. Je m’avançais vers la cuisine hantée par les odeurs de confiture, avec là, pendue au mur la cuillère en bois avec laquelle elle me les faisait goûter. Divine grand-mère aux cheveux d’or blanc. Le placard avec son tiroir discret ou dormait le cahier magique. Celui ou je collais les timbres « coop » pour bénéficier de la  « remise ». Un bon d’achat avec lequel elle achètera mon bol, celui qui trône là comme un trophée. Enorme et décoré de fruits et de légumes. En retournant dans la grande salle, j’observais un escalier inconnu, je l’empruntais avec la conviction qu’il m’était destiné. Je me réveillais alors au cœur noir de la nuit, les larmes aux yeux avec la conviction que ce rêve était un message de mes grands-parents..   Ce n’est que ce matin, en ouvrant le courrier de mes analyses médicales que j’en compris le sens.. Ils m’attendent..

 Bon pour dramatiser l'histoire je vous laisse croire à une fin tragique, enfin surtout pour moi, mais rassurez-vous c'est faux... 

Partager cet article
Repost0
25 août 2021 3 25 /08 /août /2021 09:50

Faut arrêter de dire du mal des Talibans. Les journalistes nous les présentent comme des terroristes mais qui fait confiance aux journalistes aujourd'hui ? Ces gens, à la solde du grand complot du nouvel ordre mondial pédophile, sont prêts à nous faire avaler n'importe quoi. Si tous les pays montrent les talibans comme des dictateurs, c'est bien que le complot est mondial.

Regardons les choses en face et jugeons par nous même :

-Le port du masque est-il obligatoire chez les talibans ?

-les talibans obligent-ils les infirmiers des hôpitaux qu'ils ont bombardés à se faire vacciner ?

-Les talibans imposent-ils le pass sanitaire à la population ?

Non, non et non. Les talibans ne sont pas si dictateurs que ça.

Vous allez me dire et la burqa pour les femmes. Hé bien la burqa c'est pour éviter les distinctions sociales, raciales, sexuelles c'est un refuge pour les grosses et les laides. Ils ont résolu le harcèlement de rue. Personne ne siffle ni ne touche une femme en burqa. Aucune plainte dans ce sens là. S'ils veulent que les femmes restent à la maison, c'est pour éviter le chômage de masse. Une femme qui travaille ça prive un homme d'un emploi. Surtout maintenant que la guerre est finie. Les guerrier vont devoir retourner cultiver le pavot et relancer le trafic. Et l'école pour les femmes ? Là aussi beaucoup de fausses idées. L'école ça sert à te chercher un boulot, pas un mari. Pour ce qu'elles ont à faire à la maison, pas besoin d'être instruite et surtout de savoir lire. Si tu aimes la lecture tu vas passer ton temps à lire et à rien glander, c'est un encouragement à la paresse ! Moi, par exemple, je ne lis jamais et pourtant j'aurais le temps, je suis au chômage, ça ne m’empêche pas de vivre.

Partager cet article
Repost0
15 août 2021 7 15 /08 /août /2021 07:41

Je m'appelle Olive, fille d'Olivier, quoi de plus naturel lorsqu'on est une olive. Tu me regardes étrangement, tu te poses la question de savoir dans quelle part tu vas me mettre. Mais c'est pas moi qui ai demandé qu'on me plante au milieu de cette pizza. En plus,  passer du congélateur goulag au four crématoire, thermostat 8, dix minutes, sur la grille pour une pâte croustillante, c'est pas très amusant. Chez les humains vous appelez ça de l'extermination, les camps de la mort, un génocide, un crime contre l'humanité, mais pour des olives vous appelez ça de la consommation, et il paraît que c'est bon pour le moral des ménages. Mais t'es tu seulement demandé d'ou je venais? De quel pays vous m'avez déporté, serrées avec ma famille dans des boîtes de conserves exiguës et sans aération, dans des trains de nuits et de brouillards ou des cargos mangés par la rouille sur des mers d'huile de vidange?

Je viens de Grèce, un pays tellement secoué par la crise que j'en suis tombée de l'arbre. Ah! Je vivais heureuse, sous un soleil flamboyant, dans la plaine de Delphes, une légère brise marine balayant les ramages de mon olivier de père. Je me dépêchais de mûrir, mais pour nous, mûrir c'est  mourir  un peu et partir beaucoup. De verte j'étais devenue noire et luisante et là on m'a arrachée aux miens, j'en étais amère, alors on m'a conditionnée à la soude pour que je perde mon amertume. Puis on m'a dénoyautée, à la machine, je portais en moi ce  petit fétus d'olivier. Je m'étais gorgée de soleil pour être bien ronde. Une fois tombée à terre j'aurais donné ma vie, mon suc, ma peau pour que germe la petite graine, qu'elle devienne un magnifique olivier qui me ferait des milliers de petits enfants. Et me voilà finir au milieu d'une pizza. Quel monde cruel! Un drame que tu n'imagines pas, mais je sais maintenant que grâce à Karak tu penseras toujours à cette histoire quand une olive plantée au milieu de sa pizza se présentera à toi..

Partager cet article
Repost0
4 août 2021 3 04 /08 /août /2021 16:19

Nous vivons en dictature, c’est évident ! La preuve ou plus exactement les preuves, il y en a des centaines. D’abord, par exemple, j’ai un fusil de chasse et il me faut un permis pour pouvoir chasser. C’est une restriction de ma liberté de tuer du gibier quand je veux où je veux. Un droit acquis pendant la révolution. Pareil pour la voiture, il te faut un permis pour pouvoir la conduire et pire, on peut te le retirer,  comme pour moi, parce que je ne me suis pas arrêté à un stop alors qu’il n’y avait aucune autre voiture sur la route, parce que je suis passé, alors que le feu venait à peine de passer au rouge et parce que j’avais juste bu six pastis. On était six au bar et chacun a payé sa tournée, quoi de plus normal! On peut plus payer un coup à ses potes alors? On t’encourage à te conduire comme un radin si je comprends bien!  On était six à cause des restrictions sinon on est une douzaine. Alors on m’a dit que les permis c’est pour éviter des accidents et des morts ! Foutaise, 18% des accidents mortels sont soit disant  dus à l’alcool, ça veut dire que les 82% qui restent sont causés par des gens sobres. Mais là personne accuse les buveurs d’eau. Tiens aussi en ce moment on s’entre-tue à coups de couteau et y a pas de permis pour utiliser un couteau ! Et puis le permis de pêche tu vas pas me dire que c’est dangereux, et le permis de construire? On est quand même pas con pour construire un garage à l’étage. Oui, tous ces permis c’est pour te gratter du fric et t’obliger à lever le doigt pour faire ce que tu as envie, à agir comme un mouton. Tiens, aujourd’hui tu peux plus fumer au boulot au bistro ni au resto, c’est quoi ce pays qui t’oblige à fumer tes trois paquets de cigarettes sur le trottoir comme une pute qui tapine? Alors que ça protège du Covid de fumer, mais ça on n’en parle plus.

Tu as compris que je suis contre le vaccin de Macron. C’est mon choix, et on  me prive de liberté   avec le pass sanitaire. Je peux même plus aller voir le spectacle de Bigard, c’est une honte! Et le droit à la culture alors? Pareil pour un concert de Lalane. Lalane, pour nous les résistants de la Liberté, c’est comme Ferrat pour les cocos, notre icône. Oui, nous sommes des résistants. "Pansez par vous même" c'est ce que j'ai bombé sur un mur et là on s'est moqué parce que j'avais   mis un A à penser. L'orthographe c'est aussi une forme de dictature, les internautes l'ont bien compris en ne la respectant pas.  L'autre jour à la manif, j'ai traité de mouton un gars qui allait se faire vacciner, tu sais ce qu'il m' a répondu? "Chez moi les moutons se déplacent en troupeau". Je sais pas ce qui m'a retenu de lui casser la gueule, peut-être parce qu'il était plus costaud que moi.

Partager cet article
Repost0

Qui C'est Celui-La ?

  • : Le blog de KARAK
  • : Dessins d'actu, de presse, d' humour .. Chroniques lunaires.. Dieu à temps perdu
  • Contact

BIENVENUE ICI ET MAINTENANT

 

img332

Ici, tout est gratuit. Tu peux te servir des dessins, des textes pour illustrer ton blog, ton tract, ton fanzine, ta chambre à coucher, tes chiottes... Tu peux aussi aller sur mon second blog, best of de mes dessins: 

   Best of karak

La contrepartie c'est de me faire un peu de pub. Bien sûr, si tu es un pro de l'édition ou si tu as de l'argent à parier sur une bourrique tu peux acheter, ça paye mes crayons... Mais l'important c'est que tu regardes et que tu t'exprimes... 

Je prècise que je ne suis pas responsable de la pub qui envahit l'écran et qui ne me rapporte rien mais me permet de tenir ce blog gratuitement..

Ma Biographie

1951-20...
(champion du monde de la bio la plus courte)

st karak copie22