Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 17:58
img271.jpgNe riez-pas c'est une histoire vraie...
Repost 0
Published by KARAK - dans Humour cyclo
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 07:57

« 佐罗 请人 » Murmura la voix grave qui sortait du placard. Mince du chinois ! se dit la petite Mousse. Oui, là je dois t’avouer que je l’ai baptisé comme ça mon héroïne « l’étroite moustiquaire » . J’en ai mare de rabaler, pardon, de traîner ce jeu de mots lourd  comme le cadavre d’une belle mère dans un sac poubelle (non, non, j’ai rien avoué) Bref la voix qui sortait du placard parlait chinois et heureusement que dans la coupe de fruit une mandarine put img265assurer la traduction. « Si maintenant les vannes de Karak sont dissimulées ! » se rengorgea un citron acide qui s’appelait Frère le Doux (je sais ça devient compliqué). Un chinois dans un placard ? tu t’interroges ! tu t’étonnes (surtout toi Kinou avec ce froid) Ben où tu le mets le tiens, de chinois, Monsieur Triste? Je parle de l’ustensile de cuisine gros malin ! Même si c’est vrai qu’un petit tamis tu peux aussi le trouver dans le placard de la chambre ! ou sous le lit. Ben oui, toi qui lit, je te chambre sans ski ! Bref la mandarine traduisit : « Petite moustiquaire du soleil couchant, tu crois au bonheur parce que tous tes anneaux  sont propres et  sans clergé (là c’est la traduction de  « poudre à récurer » qui déconne). Mais regarde mon gros ventre fatigué ! La vielle a prévu de me l’arracher et de te mettre à sa place. » D’un seul coup le silence se fit plus intense, c’était le fameux silence des anneaux qui restera dans les annales, plus profond donc. Aussitôt, la petite Mousse prit ses absences de jambes à son absence de cou et se précipita sous la porte d’entrée fermée à clef. Que n’avait-elle fait là? Tu n’ ignores pas ( de Montand  on disait il n’est pas sans s’ignorer)  que c’est le passage secret qui donne accès à la quatrième dimension. Tu doutes ? Alors voilà tu vas faire l’expérience toi même, jette-toi contre une porte d’entrée fermée à clef et dis moi si tu ne ressens rien d’anormal ?  Il faut la traverser bien sûr ! Tu la sens bien là la quatrième dimension ?  Et ça te fait rire ? A quoi ça sert que je me casse le QI, si c’est pour essuyer tes sarcasmes ! Tiens je sais pas si je vais pas te planter là ! Tu ne sauras jamais rien de la quatrième dimension, remarque on s’en fout un peu, ça fait un moment qu’on est dans la cinquième…   A SUIVRE, selon la demande, FIN si vous le souhaitez, comme pour les élections.. VOTEZ

Repost 0
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 07:34
img249
Repost 0
Published by KARAK - dans dessin
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 17:09

Paris ! enfin ! L’étroite moustiquaire rêvait d’un histoire à la yondricen, cendrillon à l’envers si tu préfères. Elle  imaginait que sa citrouille métallique allait se transformer en carrosse, et qu’une nuée de princes viendraient se prosterner à ses trous. Des princes monseigneur qui lui proposeraient de la fixer dans quelques lieux du chic parisien. Mais ce n’était pas le jour des princes qu’on sort. Elle sauta de sa citrouille mécanique sur les grands img265boulevards. La voilà sur le pavé, à nouveau, oui mais le pavé parisien ! et qu’y a-t-il sous le pavé ? Paris plage, bien sûr.  Alors qu’elle s’attendait à se faire rouler dessus par des véhicules pressés, elle entendit des cris et des vociférations qui lui firent comprendre qu’elle tombait en pleine manifestation. Tous les syndicats s’étaient entendus pour faire un cortège unique, incroyable pour une manif de malentendants. C’est pour cela qu’ils criaient si fort d’ailleurs. Et pour comprendre ce que les autres et les uns scandaient, les muets utilisaient le langage des signes pour traduire. Une manif en version très originale et sous-titrée, en fait. Demain Libération titrera « les feuilles mortes se rappellent à la masse ! ». Quelle aventure ! se disait notre petite moustiquaire, lorsqu’elle sentit une main tremblante la ramasser et la fourrer dans un cabas. Elle se retrouva au milieux de poireaux ébouriffés qui sentaient de la tête, sans crier aïe,  et une tomate  bavarde qui s’appelait Juju . Tous revenaient des courses et n’y avaient rien gagné.

La petite grand-mère qui l’avait recueillie lui donna un grand bain. Elle connut ses premiers attouchements avec la paille de fer, c’était d’un érotisme délirant,  enfin pour une moustiquaire (je précise avant qu’un couillon ou une couillonne ne pratique l’onanisme avec une paille de fer, une éponge qui gratte avec son dos, ou un hérisson mort ). Une fois propre et égouttée, elle se rendit compte que son odorat revenait et que la charmante mamy avait une haleine aux odeurs de pieds, ce qui étaient normal puisque ses dents se déchaussaient.. Elle s’apprêtait à  passer une bonne nuit lorsque le placard de la cuisine qui avait sommeil se mit à bailler d’une de ses portes. Et une étrange voix sortit de l’ombre …. Ta , ta, tan…A Suivre (si tu ne trouves pas cet épisode génial, va te faire voir ailleurs, j'y suis aussi!)
Repost 0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 17:37

img265Pour s’évader, il fallait comme dans toute vie laborieuse dans un labo peu rieur, qu’elle échappe à son cadre supérieur. Elle choisit le moment où la seule voiture passait encore régulièrement dans ce coin perdu. On se jette par la fenêtre pour se suicider, elle le fit pour vivre sa vie, juste au moment où le véhicule jaune passait sous elle. Elle s’accrocha au bastingage en bénissant le service public. Adieu, veau, vache, cochon couvées, seuls les matérialistes s’attachent à ces valeurs vénales vénérées des vaniteux vandales qui vampirisent votre vie, l’aventure, avec un grand V, autrement plus excitante avait un goût et il était sucré ! (tu peux recopier les phrases si tu les trouves jolies ou les ressortir dans la conversation, c’est gratuit aussi !) Arrivée devant la Poste, l’étroite moustiquaire, notre sympathique héroïne qui ne portait pas de prénom, puisque cette coutume n’existe pas  chez les barrières (malgré Raoul et sa chevelure gris-agée), décida de se laisser choir sur le bitume. Elle découvrit alors la rude épreuve du trottoir, les voitures qui  passaient , sans même un regard attendri, les longues heures de soixante minutes d’attente.. elle y perdit un peu de sa naïveté, mais restait convaincue qu’elle s’en sortirait. On peut dire que tout le monde lui passa dessus, sauf le train, bien sûr, puisqu’il avait décidé de dérailler ailleurs. Pourquoi faire ailleurs ce qu’on peut faire chez soi ? mais à ce train on s’égare…. Elle trouva pourtant un moyen de se sortir de là, un camion de ferrailleurs qui menait bon train, sans crier gare, tomba amoureux d’elle et l’aimanta. Les champs magnétiques sont les plus attirants des champs surtout si tes atomes sont différentiellement opposés, à ceux des ions de ton partenaire. Leur intensité est proportionnelle au peu de résistance du conducteur sous tension. Ce que les humains définissent avec le manque d’élégance qui les caractérise par la formule U= RI,  c’est la dure loi des hommes. Ensemble, ils partirent donc vers la capitale, pourtant si minuscule sur la carte, même si elle était écrite en majuscule… A SUIVRE sans GPS

 

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 19:22

Mozart à trois ans composait déjà des sonates. De mon coté, au même age, j’écrivais une nouvelle « l’étroite moustiquaire ». Mes parents virent l’allusion à l’œuvre d’Alexandre Dumas, img265ce qui était formidable puisqu’ils ne savaient ni lire ni écrire et qu’ils ne connaissaient pas les trois mousquetaires. Le plus sensationnel  résidait dans le fait que je ne savais pas lire non plus, écrire oui, mais lire non. Troublant n’est-il pas ? Je te sens fébrile à te demander si tu vas pouvoir lire cette œuvre de jeunesse/genèse  car où il y a de la genèse, il y a du plaisir, bien sûr. Soit, mais je t’averti humblement, c’est une première internationale (mais non pas celle de 1864) une première mondiale disons (ça te va là ?) En effet c’est la première et la seule fois, dans l’univers entier, où une moustiquaire est l’héroïne d’une histoire. Le monde manque tellement d’imagination que ce n’est pas vraiment une surprise.  C’est vrai qu’il est difficile de se mettre dans la peau d’une moustiquaire, alors que maintenant avec la chirurgie on te met plus facilement une moustiquaire dans la peau . Allez ça démarre..

L’étroite moustiquaire encadrait la petite lucarne, qu’ici on appelle un fenestrou, d’une petite pièce recluse dans le fond d’un grenier perdu d’une maison banalement sordide. Si on l’avait mise là, c’était parce qu’on ouvrait parfois le fenestrou  l’été pour tenter d’évacuer la chaleur qui s’était réfugiée dans les combles, comme des parachutistes anglais pendant la seconde guerre mondiale ( c’est bien de mettre des références historiques ça date le récit). C’est dire si la moustiquaire s’ennuyait. La souillarde n’avait pour but que d’entasser la poussière qui s’y déposait, et elle faisait ça scrupuleusement, elle ne recelait pas de trésors cachés et n’abritait jamais d’ amours illégitimes ni d’enfants joueurs. Bref, les jours passaient sans relief ni actualité, tout ici était morne et triste. La moustiquaire n’en pouvait plus, pas de volet avec qui échanger quelques mots et à énerver pour le faire sortir de ses gongs. De son coté la fenêtre restait de glace, pas moyen de se payer un verre avec elle. Alors la petite moustiquaire décida de quitter cette cambrousse où les feuilles mortes se ramassent à la pelle, les souvenirs et les regrets aussi.. Elle décida d’aller tenter sa chance dans le grand Paris, la ville lumière où peut –être elle pourrait servir les gaines d’aérations de théâtres ou de cabarets, autrement plus animés.. A SUIVRE

Repost 0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 17:45

img339.jpgEn ce temps là, Jésus se promenait donc sur son baudet dans Jérusalem, comme un con. Et la foule le suivait ! Je t’entends rouspèter « Il n’était pas si con, si la foule le suivait ! » Je l’attendais celle-là, va voir TF1 et tu auras ta réponse. Tu crois quoi toi ? que la foi doit voir la joie du roi qui boit la poix de noix sans choir ? (excusez j’avais la pédale oie-oie bloquée)  L’évangile officiel parle de foule en liesse qui agitait des rameaux ! En vérité, je vous le dis, ce jour là, à Jérusalem se tenait un concours culinaire réputé « la meilleure recette du  lapin aux olives » (allez faire un tour chez mes recettes, ça vous donnera des idées). Ce concours est toujours en vigueur aujourd’hui enfin pour les palestiniens c’est « cailloux aux olives » et pour  les gazaouis « gravats à l’olive » mais l’intention reste la même. La foule était donc allée chercher ce qui est la touche finale de ce plat, le bouquet garni avec sa feuille de laurier. Et la foule suivait Jésus pour la lichette de vin blanc, puisque c’était son truc de transformer l’eau en vin. (Rien n’a changé aujourd’hui, si tu promets pas l’apéro, la foule reste chez elle.) Deux mille ans plus tard on appelle encore ce dimanche « les rameaux ». Après pour Pâques, Jésus cachera des œufs et fera voler des cloches mais ça aujourd’hui, on sait faire… Comment les cloches ne volent pas ? Tu connais pas ma belle-sœur alors !

Repost 0
Published by KARAK - dans Docteur Karak
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 16:57

En ce temps là, Jésus dit à ses apôtres «  Hey ! Les potes, secouez-vous le bocal à neurones, faut trouver un truc pour faire un coup médiatique  en rentrant à Jérusalem. » Pierre proposa à Jésus de pénétrer dans la ville à dos d’éléphant. Je t’arrête de suite, je sais bien que les éléphants c’est en Asie et en Afrique, mais le bon Dieu il les met où il veut, lui !. Compris ! Il peut décider de faire voler des baleines, et toi tu prieras dans ton coin pour pas img339.jpgqu’elles te caguent dessus.

 L’idée du chameau fut aussi abandonnée, la dernière fois, Jésus, qui a facilement le mal de mer (c’est pour cela qu’il marche sur l’eau), avait vomi sur les disciples, et comme le disait Judas « le vomi divin, ça reste du vomi de vin »  Cette anecdote a été rapportée dans l’évangile selon Luc « Et Jésus déposa une gerbe parmi ses disciples » comme quoi il faut se méfier des traductions. Jésus se retrouva donc sur un âne pour entrer dans Jérusalem. Pour la déco, on lui avait filé un rameau de laurier (du laurier Apollon quand même, celui des couronnes d’empereurs) malgré ce, il avait l’air un peu con à dada sur son baudet. Très con même. (A suivre)

Repost 0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 16:51
img133.jpg
Repost 0
Published by KARAK - dans dessin
commenter cet article
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 13:12

NOCES D’ARGENT


Avec ma femme,

Nous échangions peu de mots.

Elle me demandait l’heure,

Je lui répondais

Aujourd’hui,

Pour l’anniversaire de notre mariage,

Je lui ai offert

Une montre en or.

Et le silence dort

img234.jpg

 MIROIR

 

Son épouse ramenait

 toujours à la maison,

Des chats blessés

Des chiens perdus

 Sans colliers

Des hérissons

A moitié écrasés

Des oiseaux

Incapables de voler

Aujourd’hui

Il s’est longtemps

Regardé dans la glace

Et a compris

Pourquoi elle l’aimait

OEDIPE!

C'est en regardant le fond de la mer.

Que je vis le fond de ses yeux !

Je vis aussi le mauvais fond de ma mère

Qui lui arracha les yeux.

La sirène aveugle

S'est transformée en thon.

Et nous l'avons mangé

A la sauce catalane

En terrasse sur le port

Avec ma mère,

En amoureux

Les yeux dans les yeux !
Repost 0
Published by KARAK - dans poésies
commenter cet article

Qui C'est Celui-La ?

  • : Le blog de KARAK
  • Le blog de KARAK
  • : Dessins d'actu, de presse, d' humour .. Chroniques lunaires.. Dieu à temps perdu
  • Contact

BIENVENUE ICI ET MAINTENANT

 

img332

Ici, tout est gratuit. Tu peux te servir des dessins, des textes pour illustrer ton blog, ton tract, ton fanzine, ta chambre à coucher, tes chiottes... Tu peux aussi aller sur mon second blog, best of de mes dessins: 

   Best of karak

La contrepartie c'est de me faire un peu de pub. Bien sûr, si tu es un pro de l'édition ou si tu as de l'argent à parier sur une bourrique tu peux acheter, ça paye mes crayons... Mais l'important c'est que tu regardes et que tu t'exprimes... 

Je prècise que je ne suis pas responsable de la pub qui envahit l'écran et qui ne me rapporte rien mais me permet de tenir ce blog gratuitement..

Ma Biographie

1951-20...
(champion du monde de la bio la plus courte)

Made in Karakie

 

 

 

Couv pour Karak (1)

Le premier tome a eu un franc succès et est épuisé mais la connerie non, alors on remet ça. Voilà donc la deuxième couche qui ne sera pas en vente dans les bonnes librairies ni les mauvais supermarchés.  (60 pages couleur) Prix: 10 euros port compris Pour acheter tu me laisses un com et prépares la monnaie..

 

 

 

livre-karak.jpg


Acheter une oeuvre d'art pour 8 euros c'est possible!
La preuve, mon bouquin ! Tu m'envoies un mail avec tes coordonnées et tu le reçois chez toi,
au chaud. T
ranquille !

Tous ceux qui l'on lu ne le regrettent pas, les autres si..
Pour les sceptiques lire les com dans la rubrique
Mon bouquin

st karak copie22